M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Soros derrière la censure des médias conservateurs?

Blog d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Je peux voir de plus en plus d'articles selon lesquels les médias conservateurs sont censurés par les géants des réseaux sociaux comme Facebook; notre expérience corrobore leurs dires, nous connaissons nous-même une baisse inexpliquée de lecteurs. Le WND explique :

«La récente vague de censure des voix conservatrices sur Internet par les géants de la technologie Facebook, Twitter, YouTube et Apple, reflète un plan créé par une coalition de groupes progressistes financés par George Soros pour reprendre le pouvoir sur Washington à l'administration du président Trump.

En janvier 2017, le fondateur de Media Matters, David Brock, a présenté un document confidentiel de 49 pages, pour vaincre Trump en travaillant avec les principales plateformes de médias sociaux à éliminer la "propagande de droite et les fausses nouvelles", lors d'une réunion de réflexion en Floride à laquelle participaient environ 100 donateurs, rapporta le Washington Free Beacon à l'époque.

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Lundi dernier, le blog de Gateway Pundit a noté la relation du mémo avec les récentes initiatives des géants de la technologie de la Silicon Valley pour "bannir dans l'ombre" (shadow ban) des candidats et des experts politiques conservateurs et supprimer leur publications.

Le Free Beacon a obtenu une copie du document, "Democracy Matters: Strategic Plan for Action", en participant à la réunion.

Le document énonce un programme de quatre ans qu'a déployé Media Matters ainsi que American Bridge, Shareblue et Citizens for Responsibility and Ethics à Washington (CREW) pour attaquer Trump et les républicains.

[...]

Une étude réalisée en juin par Gateway Pundit a révélé que Facebook avait éliminé 93 % du trafic des principaux médias conservateurs.

Western Journal, dans sa propre étude, a constaté que si les sites de gauche ont vu une augmentation d'environ 2 % du trafic Web provenant de Facebook à la suite des changements d'algorithme, les sites conservateurs ont connu une perte de trafic d'environ 14 %.»



Laissez un commentaire