M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Avent 2021

Bethléem

990.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 3 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Par votre don, vous posez un geste qui pourrait sembler négligeable mais qui est porteur d'éternité ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, de la famille et de la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Près de 1 000 professionnels de la santé en Irlande du Nord ne pratiqueront pas d’avortements

Billet de blogue d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Pixabay

Heureusement qu'en Irlande du Nord, où l'avortement légal a été propulsé jusqu'à la 28e semaine de grossesse, près de mille médecins, infirmières et sages-femmes ont manifesté leur refus de pratiquer l'avortement. Extrait de CNA :

Un médecin d’Irlande du Nord, opposé à l’avortement, a déclaré qu’il avait recueilli les signatures de 911 professionnels de la santé de la région qui refuseront de pratiquer l'avortement, récemment  légalisé.

Le Dr Andrew Cupples, médecin généraliste en Irlande du Nord, avait collecté ces signatures pour une lettre qu’il a envoyée au secrétaire d’État d’Irlande du Nord le mois dernier. La lettre, signée par des médecins, des infirmières et des sages-femmes, exprimait leur opposition aux nouvelles lois sur l’avortement et en appelait à une forte protection de l’objection de conscience qui garantirait que les personnes opposées à l’avortement puissent choisir de ne pas pratiquer ou assister à cette procédure, selon The Independent.

« Des centaines de professionnels de la santé en Irlande du Nord refuseront d’être impliqués dans la procuration d’avortement. Il y a même des gens qui ont l’intention de quitter les services de santé s’ils sont forcés de participer à l’avortement », déclarait Cupples au The Independent.

« Il y a aussi des gens en obstétrique et gynécologie et des sages-femmes qui sont inquiets, car s’ils n’acceptent pas d’être formés à la pratique de l’avortement, ils pourraient être réprimandés ou y être forcé par leurs employeurs ou le corps professionnel » expliquait-il.

Campagne de financement - Avent 2021

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire