M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les manuels de biologie et les scientifiques sont d’accord : la vie humaine commence à la conception


Embryon de six semaines.

Paul Stark (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie

Sur le blogue scientifique de l’Idaho Statesman Journal, Susie Bodman (à l’époque rédactrice en chef du journal) répond à l’affirmation pro-vie selon laquelle la vie commence à la conception :

« En tant qu’étudiante en biologie, je suis désolée, mais la stipulation selon laquelle “la vie commence à la conception” me fait rire. Cependant, ce n’est pas pour les raisons que vous pourriez supposer ─ que je suis une scientifique-en-devenir complètement impie, une journaliste libérale stéréotypée, une pro-choix, une féministe crachant du feu ou tout ce que vous pourriez imaginer. »

« Cela vient de la façon dont les biologistes définissent la vie et la distinguent des choses inanimées, comme les pierres. Les organismes vivants sont caractérisés par leur capacité de croissance, de reproduction, d’activité fonctionnelle et de changement continu. »

« Une cellule unique est une forme de vie, et devinez ce que sont les œufs et les spermatozoïdes. Oui, c’est exact. Ce sont des cellules. »

« Si les ovules et les spermatozoïdes sont déjà vivants, alors, pour un biologiste, la vie existe avant la conception. »

« De plus, si ces ovules et ces spermatozoïdes sont fabriqués par vous, et que vous avez été conçu à un moment donné à partir d’ovules et de spermatozoïdes provenant d’un couple qui a été conçu à partir d’ovules et de spermatozoïdes, et ainsi de suite, tant que vous n’êtes pas à la fin d’une lignée éteinte, la vie est réellement continue jusqu’à ce que vous reveniez à la toute première cellule qui s’est formée sur Terre. »

« Par conséquent, la vie ne commence pas seulement à la conception. C’est plutôt la vie qui a commencé avec la première cellule, il y a 3,8 milliards d’années. »

Bodman passe vraiment, et de façon risible, à côté de l’essentiel. Lorsque nous disons « la vie commence à la conception », nous voulons dire (je pensais que c’était évident) que la vie d’un être humain individuel commence à la conception.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

La vie biologique en général est continue, comme elle le fait remarquer ; même le sperme et l’ovule sont « vivants ».

Mais le spermatozoïde et l’ovule sont de simples parties d’organismes plus grands, ils ne sont pas des êtres humains eux-mêmes. Lorsqu’ils s’unissent, un nouvel organisme, unicellulaire (le zygote), est formé ─ un membre de notre espèce au stade le plus précoce de son développement ─ qui (s’il bénéficie d’un environnement et d’une alimentation adéquats) se développera activement jusqu’à la maturité.

The textbook Human Embryology & Teratology explains : « Bien que la vie [définie au sens large] soit un processus continu, la fécondation est une étape critique, car, dans des circonstances ordinaires, un nouvel organisme humain, génétiquement distinct, est ainsi formé. »

En bref, Bodman n’a apparemment pas encore appris comment les biologistes distinguent les organismes (par exemple, vous, moi, un embryon) des entités biologiques qui ne sont pas des organismes (par exemple, un spermatozoïde, un ovule ou une mèche de mes cheveux).

L’existence d’un organisme humain distinct, vivant et entier (bien qu’immature) dès la conception est un fait biologique. Les manuels d’embryologie et les principaux experts le confirment massivement :

The Developing Human: Clinically Oriented Embryology : « Le développement humain commence à la fécondation, lorsqu’un gamète mâle ou spermatozoïde s’unit à un gamète femelle ou ovocyte (ovule) pour former une seule cellule, le zygote. Cette cellule hautement spécialisée et totipotente marque le début de chacun de nous en tant qu’individu unique. »

Langman's Medical Embryology : « Le développement d’un être humain commence avec la fécondation, un processus par lequel le spermatozoïde du mâle et l’ovocyte de la femelle s’unissent pour donner naissance à un nouvel organisme, le zygote. »

Before We Are Born: Essentials of Embryology and Birth Defects : « Le développement humain commence lorsqu’un ovocyte (ovule) d’une femme est fécondé par un spermatozoïde d’un homme... Cette cellule [le zygote], formée par l’union d’un ovocyte et d’un spermatozoïde, est le début d’un nouvel être humain. »

Le Dr Jérôme Lejeune, découvreur du chromosome de la trisomie 21 : « Accepter le fait qu’après que la fécondation ait eu lieu un nouvel humain apparaisse n’est plus une question de goût ou d’opinion. La nature humaine de l’être humain, de la conception à la vieillesse, n’est pas un argument métaphysique ; c’est une simple évidence expérimentale. »

Dr Micheline Matthews-Roth de l'École de médecine de l’Université Harvard : « Il est scientifiquement correct de dire qu’une vie humaine individuelle commence à la conception, lorsque l’ovule et le spermatozoïde s’unissent pour former le zygote, et que cet humain en développement est toujours un membre de notre espèce à toutes les étapes de sa vie. »

Note de LifeNews.com : Paul Stark est membre du personnel de Minnesota Citizens Concerned for Life, un groupe pro-vie à l’échelle de l’État.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire