M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Cambridge Dictionary redéfinit les termes « homme » et « femme » pour inclure les personnes « trans »

Par Jean Mondoro — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : monticellllo/Adobe Stock

14 décembre 2022 (LifeSiteNews) — Cédant à l’idéologie LGBT, le Cambridge Dictionary a mis à jour sa définition des termes « homme » et « femme » pour inclure les personnes « transgenres ».

Selon la version en ligne de ce dictionnaire, un homme n’est plus simplement « un être humain mâle adulte ». La nouvelle définition inclut « un adulte qui vit et s’identifie comme un homme bien que l’on ait pu dire qu’il avait un sexe différent à la naissance ».

Pour expliquer davantage la définition ajoutée, le Cambridge Dictionary poursuit : « Mark est un homme trans (= un homme dont on a dit qu’il était de sexe féminin à la naissance). » Voici un autre exemple : « Leur médecin les a encouragés à vivre comme un homme pendant un certain temps avant de subir une transition chirurgicale [sic]. »

De même, le dictionnaire affirme qu’une femme peut être plus qu’« un être humain féminin adulte ».

« Un adulte qui vit et s’identifie comme une femme bien que l’on ait pu dire qu’il avait un sexe différent à la naissance » est également une femme, selon le Cambridge Dictionary. Parmi les exemples figurant sous la définition actualisée, citons « elle a été la première femme transgenre élue à un poste national » et « mary [sic] est une femme à qui on a assigné un sexe masculin à la naissance ».

« Le problème avec cette tentative de refonte est qu’elle est totalement absurde », a déclaré Matt Walsh, animateur du Daily Wire. « Les nouvelles définitions contredisent le bon sens, la science, et même le propre récit de la gauche. Et elle accomplit ce dernier exploit en confondant le sexe et le genre, deux catégories au sujet desquelles la gauche insiste encore qu’elles sont distinctes. »

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

M. Walsh a ouvert son émission de mardi par une discussion sur les nouvelles définitions, soulignant que « les mots ne peuvent pas être définis de manière subjective. On ne peut pas laisser à chaque individu le soin de décider seul de la signification d’un mot donné, car l’essence du langage est que... c’est un moyen pour les gens de se transmettre du sens, mais cela n’est pas possible si les mots et leurs définitions ne sont pas compris par tous. »

M. Walsh a également souligné que l’absence de définitions objectives est à l’origine de l’argument circulaire que lui ont opposé nombre de ses invités lors de son documentaire What Is A Woman ? en déclarant que « la question “Qu’est-ce qu’une femme ?” s’est avérée être — si je puis dire — l’un des contre-arguments les plus efficaces contre la gauche. Un point c’est tout. En fait, elle a été si efficace et si dévastatrice qu’ils sont en train de réécrire littéralement le dictionnaire en réponse à cette question ».

Avec la montée en puissance du programme extrémiste LGBT, les dictionnaires ont commencé à ajouter et à mettre à jour des termes pour s’aligner sur l’idéologie « transgenre ». En 2020, le Merriam-Webster a modifié sa définition de « femme » comme étant une personne « ayant une identité de genre qui est l’opposé de celle d’un homme ». De même, un « homme » est une personne « dont l’identité de genre est l’opposé de celle d’une femme ». Ce changement a été fortement médiatisé par Walsh au cours de l’été.

Auparavant, en 2019, le même dictionnaire avait annoncé son inclusion de divers termes et expressions créés par le programme LGBT, dont l’un est « bottom surgery » (« opération du bas »). Cela fait référence à une procédure médicale tentant de mutiler un pénis en vagin, ou vice versa. L’« opération du bas » est l’une des nombreuses opérations et interventions médicales effectuées sur les mineurs et les adultes confus du genre.

Dictionary.com a annoncé cette semaine que son « mot de l’année » pour 2022 est « femme », qu’il définit comme « une personne féminine adulte ».

« Notre choix de femme comme mot de l’année 2022 reflète la façon dont l’intersection du genre, de l’identité et du langage domine la conversation culturelle actuelle et façonne une grande partie de notre travail en tant que dictionnaire », a expliqué le site. La définition du mot « femme » a fait l’objet d’une « flambée de recherches » après qu’en mars, la sénatrice Marsha Blackburn ait demandé à Ketanji Brown Jackson, alors candidate à la Cour suprême, de définir le mot (« Je ne suis pas biologiste », a répondu l’actuelle juge).

Mais en fin de compte, « le mot appartient à chaque femme, quelle que soit la façon dont elle se définit », affirme le site dictionary.com.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.