M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La Victoire de la Vie sur la mort

Resurrection_du_Christ-wikimedia_commons-A.jpg
Résurrection du Christ par Jean-François Pierre Peyron.

Par Geneviève De Vriendt (Campagne Québec-Vie) — Photo (côtés flous rajoutés) : Wikimedia Commons

Depuis le début des temps jusqu’à la fin des temps, il y a toujours eu et il y aura toujours des conflits. Cette année n’y fait pas exception, et les forces du mal et du Bien semblent se déchaîner avec encore plus de force maintenant que le régime de la mort, avec son agenda pro-avortement, pro-euthanasie, pro-LGBT, et anti-Dieu s’étend visiblement dans le monde.

Mais parmi tous ces conflits changeants et passants, un conflit reste central, un conflit qui traça le destin de l’humanité. Provoqué dans le jardin du Paradis terrestre, il se termina dans le jardin du tombeau de Jésus-Christ. La victoire qu’avait remportée Satan dans le Paradis terrestre fut écrasée par la victoire du Dieu-fait-homme le jour de sa Résurrection.

La Résurrection de Notre-Seigneur n’est pas une victoire ; elle est la Victoire par excellence de la Vie sur la mort, de la Lumière sur les ténèbres, du Bien sur le mal, de Dieu sur le péché. Elle est le triomphe du sacrifice de Jésus-Christ sur la Croix causé par la chute de l’Homme.

L’importance de cette victoire est si centrale au catholicisme que l’Apôtre saint Paul a déclaré : « Et si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vaine, et vaine aussi est votre foi (1 Co 15:14). » Si le Christ est ressuscité, les attaques du régime de la mort sur la Foi et la Vie sont vaines puisque par Sa victoire, Il a vaincu le mal.

En cette fête de la Résurrection, Campagne Québec-Vie vous souhaite de saintes et de joyeuses Pâques !

Publicité
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire