M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

La mort par déshydratation est « inhumaine, horrible et barbare »


Sarene Taylor.

Par Alex Schadenberg (Coalition pour la prévention de l’euthanasie) — Traduit par Campagne Québec-Vie

Un article de Steve Bagnall publié par le North Wales News le 21 mars concerne la mort de Sarene Taylor (88 ans) du nord du Pays de Galles (Royaume-Uni) qui a été affamée et déshydratée jusqu’à la mort pendant 28 jours.

Bagnall a eu une entrevue avec Rob Taylor, le fils de Sarane, et a ensuite rédigé cet article :

Les lecteurs ont été choqués et consternés par la façon dont les soins de fin de vie sont gérés dans certains cas, après qu’une femme de 88 ans a été privée de nourriture et d’eau pendant 28 jours avant de mourir. L’histoire dévastatrice de Sarene Taylor a été portée à la connaissance du public par son fils Rob Taylor, un ancien officier de la police rurale du nord du Pays de Galles, décoré et très respecté.

Il a raconté comment sa mère a été victime d’une attaque cérébrale et a été transportée dans un hôpital du nord du Pays de Galles il y a plus de quatre semaines. Les médecins ont déclaré qu’il n’y avait plus rien à faire pour elle et elle a été renvoyée dans une maison de soins pour y mourir après qu’on lui ait retiré toute nourriture et tout liquide.

Cependant, il a fallu 28 jours à sa mère bien-aimée pour s’éteindre hier (lundi). M. Taylor a déclaré que l’approche des soins de fin de vie était « inhumaine » et « déchirante » pour la famille et qu’elle devait changer.

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Bagnall rapporte les propos de M. Taylor dans une déclaration :

« Je comprends les soins de fin de vie, et les soignants et les infirmières de district font un travail fantastique, mais priver un être humain de nourriture et d’eau est honteux et nous, en tant que société, devons veiller à ce que cela ne se reproduise plus ».

Rob Taylor, officier de police retraité et respecté, a tout à fait raison. Sa mère est morte de déshydratation en 28 jours. Par conséquent, Sarene n’était pas en train de mourir après son accident vasculaire cérébral. Son corps n’était pas en train de s’arrêter et elle n’était pas proche de la mort. Si son corps était réellement en train de mourir, sa mort serait survenue dans les jours qui ont suivi, et non quatre semaines plus tard.

Sarene Taylor a été tuée par déshydratation, non pas parce qu’il n’y avait rien à faire pour elle, mais parce qu’ils ont décidé de ne rien faire pour elle, estimant qu’il était peu probable que son état s’améliore.

De nombreux lecteurs du North Wales News ont commenté l’histoire en affirmant qu’il s’agissait d’un argument de poids en faveur de la légalisation de l’euthanasie. Pourtant, il s’agit d’une femme qui est morte de négligence et de déshydratation intentionnelle. Il s’agit d’une maltraitance de personne âgée.

De plus, selon l’article, Sarene Taylor n’était pas en mesure de consentir à être tuée par euthanasie. La réaction des lecteurs montre à quel point il est dangereux de légaliser l’euthanasie, car les gens exigeront la mort d’une personne qui ne peut pas consentir à être tuée.

Il s’agit d’une histoire inhumaine, horrible et barbare de « manque de soins ». Cette forme de maltraitance des personnes âgées ne devrait jamais se produire et pourtant elle est assez courante.

Tout le monde doit acheter la procuration relative à la protection de la vie privée pour se protéger d’une mort aussi barbare.



Laissez un commentaire