M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

France : Un ordre religieux pour les femmes atteintes de trisomie 21

Par Cassy Fiano-Chesser (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Les gens ayant la trisomie 21 ne sont pas souvent valorisés dans la société; ils sont souvent victimes de discrimination et même la cible de l’avortement. Mais un ordre religieux en France, les Petites sœurs disciples de l’Agneau, vise à offrir aux femmes trisomiques une communauté.

Les Petites Sœurs Disciples de l’Agneau

L’idée de fonder l'Ordre vint à la Mère prieure Line lorsqu'elle rencontra une jeune fille du nom de Véronique, qui avait la trisomie 21, mais avait ressenti un appel à la vie religieuse. La Mère prieure Line savait que ce serait difficile — voire impossible — pour Véronique de trouver une communauté religieuse disposée à l’accepter, aussi, la Mère prieure Line fonda l’Ordre religieux elle-même, avec l’aide du docteur Jérôme Lejeune, le scientifique catholique qui a découvert l’anomalie chromosomique causant la trisomie 21. L’Ordre fut reconnu canoniquement par l’Archevêché de Tours en 1990, et devint un institut religieux de vie contemplative en 1999. La Mère Prieure Line affirma que le but de l’Ordre était de :

… permettre à celle qui ont la « dernière place » dans le monde, d’avoir au sein de l’Église la place exceptionnelle d’épouses de Jésus Christ, et permettre à celle dont la vie est méprisée, et parfois mise en danger par la culture de la mort, d’être témoins par leur consécration à l’Évangile de la Vie.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’Ordre est composé de femmes avec et sans la trisomie 21. Elles suivent le « petit chemin » de Sainte Thérèse, soit vivre une vie contemplative de prière, de travail, de pauvreté et de sacrifice. « Tout cela est possible par le fait que l’Ordre soit soutenu par des sœurs n’ayant pas la trisomie 21, qui ont répondu à un appel d’amour, se dévouant à Dieu avec leurs petites sœurs ayant un handicap pour former une seule communauté, » a déclaré la Mère prieure Line, ajoutant :

« C’est pourquoi nous ne sommes pas deux communautés combinées en une avec les Sœurs sans trisomie 21 d’un côté et les Sœurs ayant la trisomie 21 de l’autre. Nous sommes toutes dans la même communauté et famille où nous vivons au même rythme. Nous partageons les bureaux et les mêmes tâches au sein de la communauté et les travaux manuels sont ajustés en fonction de leurs capacités. »

L’Ordre est vu comme une grande famille, et la Mère prieure Line a affirmé qu’elles ne font que suivre la voie de Jésus et Sainte Thérèse. « En regardant nos petites sœurs tout au long de la journée, nous contemplons Jésus caché dans le cœur de toutes, petit et humble. Jésus nous a placé à une école d’amour jusqu’à la fin » a-t-elle déclaré. « C’est une grande joie, une belle grâce, de pouvoir nous offrir à Dieu par à travers nos petites sœurs. C’est de cette manière qu’elles peuvent être dévouées à Jésus et devenir Ses épouses, petites et bien aimées. »

Publicité



Laissez un commentaire