M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Euthanasie des mineurs : Noir désirs

Par Paul-André Deschesnes

Notre société carbure de plus en plus aux supposés bienfaits du MAL tous azimuts, que l’on nous présente comme le BIEN.

Un article du Journal de Montréal (19 octobre 2018) ose dénoncer ce mal chronique. Dans un premier temps, Nathalie Elgrably-Levy nous parle de la populaire émission de télévision « Tout le monde en parle » du 14 octobre 2018, où une vedette du monde des artistes a vanté sur le plateau ses idées suicidaires.

Notre chroniqueuse n’a pas eu peur également de dénoncer l’euthanasie, « qui est maintenant très bien acceptée socialement et qui est devenue le geste suprême de compassion » dans notre monde déboussolé.

De plus, Mme Levy se dit profondément choquée par des groupes de médecins ontariens qui soignent les enfants. Tous ces « bons » docteurs viennent de demander au Parlement canadien et à Justin Trudeau de modifier la loi sur l’euthanasie. Pour eux, « c’est maintenant nécessaire de permettre aux mineurs de se faire euthanasier, et ce, sans même en avertir leurs parents » ; ça ressemble beaucoup à l’avortement !

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Notre société athée et perverse préfère célébrer la mort plutôt que la vie. La logique mortifère règne en maître dans une atmosphère sordide et aseptisée, pendant que toutes les dérives pointent à l’horizon.

Nous avons ouvert toute grande la porte du MAL qui mène à la perdition. « L’Allemagne hitlérienne euthanasiait les malades et les handicapés au nom de la purification raciale. Aujourd’hui, nous faisons la même chose au nom de la compassion. Nous sommes sur une pente très glissante », nous dit notre sage chroniqueuse.

Dans notre monde, dit très moderne et très évolué, le respect de la vie a perdu ses lettres de noblesse. Nous récoltons ce que nous avons semé.

Parole du Seigneur : « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais, étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. Gardez-vous des faux prophètes ; ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu 7, 13-16).

LA PORTE DU MONDE EST GRANDE OUVERTE ; LA PORTE DU SALUT EST ÉTROITE. IL FAUT CHOISIR LA BONNE PORTE.

Publicité



Laissez un commentaire