M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Espagne : une association pro-avortement condamnée

Par Adèle Cottereau (Droit de Naître) — Photo : Shutterstock

Une victoire — et pas des moindres — pour la défense de la vie : la justice espagnole vient de condamner la « patronne de l’avortement », qui représente 28 centres d’avortement en Espagne, l’Association des cliniques accréditées pour l’interruption de grossesse (Asociacion de clinicas acreditadas para la interrupcion del embarazo — ACAI) pour avoir diffusé des publicités mensongères sur son site internet dissimulant, les risques d’avortement.

C’est l’association pro-vie Avocats chrétiens (Abogados Crisianos) qui a porté l’affaire devant les tribunaux et qui a fini par emporter la cause. Celle-ci a diffusé un communiqué indiquant les mensonges inadmissibles promulgués par l’ACAI sur son site, comme : « L’avortement n’a pas de conséquences » ; « Il n’y a aucun risque d’infertilité pour avoir un ou plusieurs avortements » ; « L’avortement représente une expérience de maturation pour certaines femmes »…

Autant d’aberrations que la justice a enfin condamnées, stipulant que « les informations de l’ACAI omettent des informations essentielles concernant les risques du service qu’elles fournissent (essentiellement des conséquences mentales produites par l’avortement) […] nous constatons que cela oblige le consommateur moyen à prendre une décision qu’il n’aurait pas prise autrement. »

La présidente d’Avocats chrétiens, Polonia Castellanos, se réjouit, car « justice a été rendue contre une organisation qui a menti à de nombreuses femmes en les encourageant à avorter comme si elles étaient à l’abri de graves séquelles. »

« Les aides publiques doivent être destinées aux mères qui ont peu de ressources et non aux entrepreneurs de l’avortement qui ne recherchent que de l’argent dans la souffrance d’autrui », a-t-elle conclu.

Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire