M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des jumeaux de 25 semaines survivent à une naissance prématurée

Par Bridget Sielicki (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Michaela/Adobe Stock

Au Royaume-Uni, des bébés jumeaux ont été qualifiés de « miracles » après avoir survécu à un accouchement extrêmement prématuré à seulement 25 semaines.

Toni Lacey, mère de quatre enfants, a déclaré au Mirror qu’elle avait été ravie d’apprendre qu’elle était enceinte de jumeaux après une fausse-couche en juillet dernier, mais qu’en janvier, une échographie de routine avait révélé qu’elle souffrait d’une déhiscence utérine, une complication rare et potentiellement mortelle qui se traduit par une déchirure de la paroi utérine. Elle a été hospitalisée et, trois semaines plus tard, ses fils Arley et Ayden Bowles sont nés.

« Les médecins ont été honnêtes avec nous et nous ont prévenus qu’ils pourraient ne pas survivre, que le parcours serait très long et difficile », a déclaré Mme Lacey.

Les deux garçons pesaient moins d’une miche de pain à la naissance, Arley ne pesant qu’un kilo et demi et Ayden un kilo 600g.

« Ils étaient absolument minuscules. Ma main couvrait tout leur corps lorsqu’ils étaient en couveuse, et l’une de leurs mains tenait à peine autour d’un seul doigt de leur père », raconte Lacey.

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Elle ajoute : « Le médecin disait qu’ils étaient si petits que leur peau était littéralement comme du papier. Lorsqu’ils sont nés, ils ont dû les mettre dans des sacs en plastique pour les garder au chaud ».

Il a fallu plusieurs mois avant que les garçons soient assez grands pour porter des vêtements.

« Ils pesaient moins qu’un sac de sucre et mesuraient à peu près la longueur d’une banane », explique Mme Lacey. « Aucun vêtement ne leur allait jusqu’à ce qu’ils aient presque trois mois et qu’ils puissent porter des vêtements pour très petit bébé de deux ou trois kilos. Ils n’avaient pas le droit de porter de vêtements lorsqu’ils étaient en couveuse, ils étaient simplement vêtus de mousseline ».

Les deux garçons ont subi plusieurs complications médicales dans les premiers jours suivant leur naissance, notamment une hémorragie cérébrale, de nombreuses transfusions sanguines et une entérocolite nécrosante. Ils sont encore tous les deux dans l’unité de soins intensifs néonatals (USIN), mais Lacey a déclaré qu’ils allaient mieux et qu’elle attendait avec impatience le jour où elle pourrait les ramener à la maison.

« Ce sont mes bébés miracles, mes bébés arc-en-ciel, car je les ai eus après ma fausse-couche », a-t-elle déclaré.

« Je dirais à d’autres mères de prématurés qui ont des difficultés de toujours voir le positif et d’attendre avec impatience ce qu’elles ont à attendre ».



Laissez un commentaire