M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Secoué par les scandales, Pornhub cherche à redorer son image


Solomon Friedman, actionnaire de la société qui a racheté MindGeek, l'entreprise dirigeant Pornhub.

Par Pierre-Alain Depauw (Médias-Presse-Info)

Solomon Friedman cumule plusieurs fonctions : c’est un avocat, un rabbin et un magnat de la pornographie.

La société de capital-investissement qu’il a aidé à fonder, Ethical Capital Partners, a acheté le plus important site pornographique au monde, Pornhub.

Pornhub est le site pornographique le plus visité mais aussi l’un des plus controversés. Il fait l’objet d’une série de poursuites intentées par des personnes qui affirment que ses anciens propriétaires n’ont pas empêché la publication sur le site Web d’images de maltraitance d’enfants, d’agressions sexuelles et d’autres rapports sexuels illégaux et non consentis. Plus de 2,2 millions de personnes ont signé une pétition en ligne pour fermer le site.

La nouvelle de son achat à la mi-mars par Ethical Capital Partners a stupéfié de nombreux avocats d’Ottawa. Pourquoi l’un de leurs principaux confrères souhaiterait-il s’investir dans quelque chose d’aussi toxique que Pornhub ?

Le rabbin et avocat Friedman a répondu à la question. « Contrairement à une salle d’audience où je représente une personne à la fois », affirme-t-il, « ici, l’ampleur du changement et de l’effet positif est énorme. »

Friedman et ses collègues investisseurs d’Ethical Capital Partners affirment qu’ils vont contribuer à éliminer certains des maux les plus graves des sites pornographiques, notamment la pornographie de vengeance et les images d’abus sexuels sur des enfants.

Né dans une famille orthodoxe de l’ouest d’Ottawa, Friedman a grandi dans une famille de neuf frères et sœurs. Son père, Barry, était un entrepreneur de Nortel et un développeur de logiciels.

« J’ai été élevé dans une maison avec plus d’ordinateurs que d’enfants », dit Friedman. « Mon premier ordinateur était un terminal connecté à un serveur Unix. »

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

En tant que jeune homme, Friedman a suivi une voie conservatrice. Il a déménagé en Israël à 18 ans, a étudié le droit talmudique pendant trois ans et a été ordonné par le tribunal rabbinique de Jérusalem. À cette époque, en 2006, il était déjà marié et père de jumeaux.

Friedman est entré ensuite à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Il a obtenu son diplôme parmi les meilleurs de sa classe et a travaillé comme auxiliaire juridique à la Cour suprême du Canada pour le juge Morris Fish, un ancien avocat de la défense. La plupart de ses affaires concernaient le droit pénal.

Friedman a décroché un emploi d’associé dans l’un des principaux cabinets de défense d’Ottawa, Edelson Clifford D’Angelo Barristers LLP $. L’une de ses toutes premières affaires concernait Russell Williams, un ancien colonel des Forces canadiennes qui plaiderait coupable du meurtre de deux femmes, d’agression sexuelle sur deux autres et de s’être introduit par effraction dans plus de 80 maisons pour voler des sous-vêtements de jeunes femmes et de filles.

En 2015, Friedman est nommé associé du cabinet d’Edelson. Ce fut une ascension fulgurante. Edelson a déclaré au magazine Precedent, une publication pour les avocats basée à Toronto : « Friedman sera finalement le leader ici. »

Il y a trois ans, Friedman a lancé son propre cabinet d’avocats avec Fady Mansour, l’un des principaux avocats canadiens d’origine arabe.

Solomon Friedman a évoqué sa décision d’investir dans Pornhub avec ses proches, dont sa fille de 17 ans. Elle n’a pas tardé à embrasser l’idée, dit-il. « Elle a dit : » Ce matériel est légal, il existe, de bonnes personnes devraient le régir « », a déclaré Friedman.

La route de Friedman vers Pornhub a commencé il y a plus de deux ans lorsque son cabinet d’avocats a élargi son secteur d’activité pour inclure le travail de conseil aux entreprises : Friedman et Mansour offriraient des conseils aux entreprises inclus dans des offres publiques d’achat lorsque des questions de droit pénal ou de réglementation étaient en jeu.

Ce travail les conduit à la société mère de Pornhub, MindGeek.

MindGeek est une société enregistrée au Luxembourg mais possède un grand bureau à Montréal et possède non seulement Pornhub, mais également un portefeuille de sites pornographiques, notamment YouPorn, Redtube, Brazzers, Men.com, Sean Cody, Trans Angels et Nutaku. Ensemble, ils dominent le monde de la pornographie sur Internet.

Pornhub reçoit à lui seul plus de 100 millions de visiteurs de sites Web par jour, dont quatre millions au Canada. En 2022, selon Pornhub, il a enregistré plus de 36 milliards de visites. Entreprise privée, elle génère des revenus grâce à son réseau publicitaire, TrafficJunky, ainsi qu’aux frais d’adhésion et aux licences de logiciels.

Maggie MacDonald, étudiante au doctorat à l’Université de Toronto, maintenant membre du conseil consultatif d’Ethical Capital Partners, a rédigé sa thèse de maîtrise sur Pornhub en 2019. Elle l’a décrite comme un colosse d’Internet.

« Bien qu’elle soit loin d’être un nom familier, la société désormais connue sous le nom de MindGeek est un acteur majeur de l’économie Internet, un moteur de l’entrepreneuriat technologique »

Mais en décembre 2020 le New York Times a propulsé l’entreprise sous les projecteurs internationaux : une chronique d’investigation de Nicholas Kristof a allégué que Pornhub monétisait le viol d’enfants, la pornographie de vengeance et les vidéos de caméras espions de femmes prenant une douche.

Les dirigeants de Pornhub ont nié tout acte répréhensible, mais le scandale a secoué l’entreprise jusqu’à sa fondation.

MasterCard et Visa ont suspendu leurs services de paiement sur le site Web, des victimes ont déposé des plaintes et un comité permanent de la Chambre des communes a tenu des audiences sur le fonctionnement de Pornhub. L’année dernière, deux des principaux dirigeants de MindGeek, Feras Antoon et David Tassillo, ont quitté l’entreprise. (Le manoir montréalais d’une valeur de 19 millions de dollars d’Antoon a brûlé en avril 2021 dans un incendie criminel qui n’a toujours pas été résolu.)

Les acheteurs potentiels ont encerclé l’entreprise en difficulté.

Une offre publique d’achat aurait été montée par Chuck Rifici, un entrepreneur basé à Ottawa et cofondateur de Canopy Growth. Plusieurs membres actuels d’Ethical Capital Partners, dont Friedman et Mansour, deviennent partie d’une société de capital-investissement, Bruinen, mise en place par Rifici dans le cadre du processus.

Lorsque cette offre s’est effondrée, Ethical Capital Partners s’est regroupé et a déposé sa propre offre. Mansour est maintenant l’associé directeur de l’entreprise, tandis que l’investisseur, entrepreneur en cannabis et promoteur immobilier Rocco Meliambro en est le président.

MindGeek a supprimé 10 millions de contenus générés par les utilisateurs de Pornhub suite à l’histoire du New York Times, et a introduit un programme avec l’aide de la société d’identité numérique, Yoti, pour vérifier l’âge et l’identité personnelle de toute personne téléchargeant du contenu sur le site.

MindGeek — qui emploie 700 ingénieurs — a introduit d’autres mesures pour identifier, désactiver et signaler le matériel d’abus sexuel d’enfants. Friedman affirme que sa technologie « révolutionnaire » — un outil breveté appelé SafeGuard — permet à MindGeek d’identifier le matériel illégal et d’ajouter une empreinte à une base de données accessible par d’autres plateformes de médias sociaux. L’empreinte numérique perdure même si la vidéo est modifiée ou si son format de fichier est modifié.

Bref, le rabbin Friedman promet que les pires aspects de la pornographie disparaîtront, ce qui lui permet aussi de prétendre que la pornographie qu’il promeut n’est pas critiquable. Pour améliorer son image, l’entreprise a d’ailleurs l’intention de parrainer des articles de recherche, des conférences universitaires et de créer d’autres forums pour « déstigmatiser » et démystifier le commerce de la pornographie sur Internet. En gros, il s’agit de faire passer le message que la pornographie doit être banalisée.

« Je pense qu’ils essaient de blanchir l’histoire », déclare Laila Mickelwait, une femme californienne qui a lancé une campagne en ligne pour fermer Pornhub.

Laila Micklewait rétorque que le nouveau système de vérification de Pornhub pour le téléchargement de contenu ne garantit pas que toutes les personnes visibles ont donné leur consentement pour la publication de ces images pornographiques. D’autres poursuites, dit-elle, sont à venir.

A aucun moment, Solomon Friedman n’explique comment son activité de pornocrate est compatible avec son statut rabbinique.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.