M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Microsoft au service de la rectitude politique

Selon Fox News, l’« intelligence artificielle » (qui n’est en fait pas intelligente) sera aussi employée à la rectification « inclusive » du langage, sous la forme d’un logiciel nommé Ideas : « En plus des “corrections orthographiques et grammaticales familières”, Ideas dans Word offrira également “des conseils sur un langage plus concis et inclusif”, selon Microsoft. [... par] exemple “agent de police” au lieu de “policier”. »

En anglais, « policier » se dit « policeman », ou littéralement « homme de police ». Si c’est en raison d’« inclusion » que le mot « policeman » est remplacé par « police officer » (littéralement « officier de police »), serait-ce pour gommer le mot « homme » (man) et comprendre dans une seule expression les hommes, les femmes, les transgenres, ceux qui ne se croient ni homme ni femme, etc ?

Ideas proposera-t-il l’acronyme « IVG » au lieu du mot « avortement » ? Nous n'avons rien de bon à attendre de la part du géant  de l'internet — A. H.

Par Rafael-Alexandre Ramos Richard (Le Peuple) — Voici la ou les sources de cet article : Fast Company/Voici la source de la photo : Wonderlane,Flickr, CC BY 2.0

Tel un cheval de Troie, l’entreprise américaine s’apprête à aider les consommateurs à « mieux écrire ».

Après NewsGuard, voilà que Microsoft dévoile sa nouvelle trouvaille en matière de logiciel de traitement de texte. C’est ainsi que la énième version de Word du colosse informatique comprendra non seulement des algorithmes permettant de suggérer les bons acronymes à utiliser pour le rédacteur, mais aussi d’orienter ses écrits en fonction du caractère « sensible » des termes employés.

En activant une fonction du logiciel, les utilisateurs de Word verront donc les algorithmes repérer et souligner certains termes. Par exemple, si un utilisateur emploie l’expression « disabled person » (personne handicapée), le logiciel lui proposera plutôt de la remplacer par « person with a disability » (personne ayant un handicap).

L’entreprise prévoit présenter un aperçu de ses développements technologiques les plus récents au mois de juin.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire