M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Congrès du Parti conservateur est-il toujours d’intérêt pour les pro-vie ?


Convention politique 2018 du PCC.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : Conservateur/YouTube

Cette question sous-entend une autre encore plus simple et vaste : le Parti conservateur du Canada (PCC) est-il toujours viable pour les pro-vie ?

Ces derniers jours, nous avons appris avec stupeur l’expulsion du député pro-vie Derek Sloan du caucus du PCC, dont les membres ont voté l’éjection de M. Sloan à l’instigation du chef pro-avortement, Erin O’Toole. Ce n’est pas tellement la volonté de mettre dehors M. Sloan que le prétexte employé pour ce faire qui est étonnant, les deux en tout cas sont révoltants !

La pensée de quitter le PCC a sans doute effleuré, si ce n’est plus, l’esprit de plusieurs ; je déconseillerais un tel geste, bien que les raisons le motivant soient assez sérieuses, car la Convention politique du PCC aura bientôt lieu, moment où certains mécanismes de la machine et certaines politiques pourraient être changés.

En fait, je m’adresse surtout à ceux qui se sont enregistrés comme délégués à la convention du parti : ne vous désinscrivez pas !

Comme le souligne Derek Sloan dans un courriel :

Il y a beaucoup de travail à faire au sein du CPC alors que nous nous dirigeons vers la Convention en mars. On a besoin de vous — plus que jamais — aux côtés d’autres bons membres du Parti conservateur.

Peu importe à quel point les événements de ces deux derniers jours ont été affreux — combien antidémocratiques — n’oubliez jamais que le Parti conservateur du Canada n’est pas la propriété personnelle d’Erin O’Toole ni celle de la cabale qui l’entoure.

Erin O’Toole veut que vous renonciez à votre place de délégué à la convention. Ne cédez pas !

Le PCC vous appartient — à la base du Parti conservateur. Je vous encourage à utiliser votre voix, à vous dresser, et à représenter les vraies valeurs conservatrices à ce congrès.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Il y a peut-être une chance que les pro-vie ― pro-famille et pro-Dieu ― réussissent enfin à renverser les politiques iniques du parti qui les empêchent d’employer cette vaste machine pour le progrès ― le vrai ― d’une Culture de Vie, entre autres du fait que le coût d’inscription au congrès est moins élevé que quand il se tenait dans un lieu réel. Erin O’Toole ― et sa clique ― craint peut-être que les pro-vie ne reprennent le dessus, et cherche-t-il à les en décourager par des actes visiblement iniques.

C’est l’opinion de Derek Sloan, et c’est aussi l’opinion de Campaign Life Coalition (CLC), groupe pro-vie d’action politique :

Selon un autre article du Western Standard, la raison même pour laquelle O’Toole a monté cette tentative d’expulsion de Derek est qu’il a peur que les délégués sociaux conservateurs au congrès soient majoritaires.

Un initié conservateur de haut rang a déclaré au Western Standard qu’O’Toole parie qu’en expulsant Sloan, cela dégonflerait le moral de tous les conservateurs sociaux qui se sont inscrits comme délégués et les pousserait à annuler leur inscription.

Si c’est vrai, cela signifie que l’office de M. O’Toole essaie de vous piéger, afin que vous vous retiriez du congrès pour que nous soyons incapables de faire adopter des politiques pro-vie ou faire élire des candidats au Conseil national qui ne soient pas hostiles aux conservateurs sociaux.

Ceci peut être vrai, comme ça peut ne pas l’être. Quoi qu’il en soit, je recommanderais à ceux qui sont inscrits comme délégués à la convention de ne pas se retirer, ou du moins d’attendre jusqu’après, s’ils en voient toujours l’opportunité.

Au passage, les libéraux et Justin Trudeau, qui réclamaient depuis longtemps la tête de Sloan, se sont manifestement réjouis de son renvoi, selon LifeSiteNews :

Justin Trudeau, premier ministre du Canada et chef du Parti libéral du Canada, s’est dit « satisfait » de ce que la chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, ait « enfin décidé de prendre la tête du parti » et ait décidé d’en chasser le député pro-vie, Derek Sloan.

Lors d’une de ses régulières conférences de presse hier, Trudeau a déclaré que le Parti libéral avait demandé pendant « de nombreux mois » le retrait de M. Sloan pour ses « commentaires inacceptables ».

« Les partis politiques doivent rester vigilants, en particulier dans le sillage de ce que nous avons vu aux États-Unis, de l’infiltration d’éléments actifs marginaux, extrémistes, violents, inacceptables ou intolérants, et c’est quelque chose auquel nous devons constamment travailler comme tous les politiciens au Canada », déclarait Trudeau.

« C’est d’ailleurs pour cette raison que le Parti libéral demande depuis de nombreux mois à Erin O’Toole de retirer Derek Sloan du caucus, suite à un certain nombre de commentaires inacceptables qu’il a émis. Nous sommes heureux qu’Erin O’Toole ait finalement décidé de prendre la tête du parti et nous verrons comment cela se passera ».

Ce qui est le plus probable, c’est que les critiques de M. Sloan à l’égard du régime en place étaient de trop pour les libéraux (comme pour les conservateurs roses), même au milieu d’un parlement quasi unanimement moutonnier.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire