M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - avent 2022

prière

85.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 3 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Gardons courage, il a vaincu le monde. (Jn 16:33) Même si la culture contemporaine semble s'engouffrer davantage dans le mensonge, nous sommes encore là, à dire les vérités essentielles sur la foi, la famille et la vie. Merci nous aider à continuer. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La guerre en Ukraine utilisée comme prétexte de propagande pro-avortement

Par Geneviève De Vriendt (Campagne Québec-Vie) — Photo :

La guerre en Ukraine, comme toute guerre, a déjà causé des morts. Pourquoi chercher à en causer plus par l’avortement ?

Répondant aux nombreuses sollicitations dont elle se dit réceptrice, l’organisation pro-avortement, Women on Web, lutte activement en ce moment pour rendre l’avortement accessible aux Ukrainiennes réfugiées en Pologne.

Women on Web « dont la plateforme en ligne aide les femmes dans environ 200 pays à obtenir gratuitement la pilule abortive par la poste... reçoit trois à cinq courriels par jour d’Ukrainiennes voulant se faire avorter. » L’organisme canadien a lancé une levée de fonds pour permettre aux femmes ukrainiennes d’avorter gratuitement. La campagne a déjà levé 8973 $.

Mais ce n’est pas le seul organisme qui tire profit de la situation pour répandre son narratif pro-mort. « Des militants pour le droit à l’avortement... affirment recevoir des dizaines de courriels par semaine de réfugiées ukrainiennes demandant de l’aide pour se faire avorter », rapporte Radio-Canada.

Mara Clarke, « dont l’organisme Abortion Support Network a été contacté par 265 personnes ayant fui l’Ukraine et voulant se faire avorter depuis le mois de mars », a affirmé que « Les personnes à qui notre organisation a parlé sont très choquées lorsqu’elles se rendent compte à quel point la guerre a mis en péril leurs droits reproductifs ».

Selon Radio Canada, la majorité des réfugiées « se trouvent en Pologne, l’un des pays d’Europe où les lois anti-avortement sont les plus restrictives d’Europe. » Mais malheureusement les pro-avortement tentent sans relâche de renverser ces barrières, érigées en Pologne pour protéger l’enfant à naître, par leurs attaques contre la vie.

Même si le nombre de morts causé par la guerre en Ukraine a fait l’objet d’une polémique et d’un article de journal, il est certain que le nombre de morts d’Ukrainiens causé par l’avortement ne devrait pas être ignoré ; ce nombre-là devrait mériter un titre de journal aussi...

Campagne de financement - Avent 2022

Merci de votre générosité. L'objectif est de 15 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire