M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des parents adoptifs accueillent une adolescente enceinte dans leur famille


Famille de Mme Tamra Norman.

Par Nancy Flanders (LiveActionNews)

Tamra Norman et son mari étaient parents de deux enfants. Ils rêvaient de prendre une retraite anticipée et de voyager mais tout a changé en 2013 lorsqu’ils ont décidé de devenir parents d'accueil. Sur une période de six ans et demi, ils reçurent plus de 20 enfants dans leur famille d’accueil, dont une jeune adolescente enceinte et âgée de 15 ans.

Le couple a accueilli plusieurs enfants, incluant un bébé prématuré avec des problèmes de santé et dont la mère était en prison. Ils ont accueilli deux jeunes sœurs et un bébé qu’ils ont finalement adopté. Par contre, une adolescente enceinte était un nouveau défi pour eux.

La jeune adolescente allait mettre au monde son enfant d’ici trois semaines et ne pouvait plus rester au centre d’hébergement. L’objectif fut don de lui trouver une famille qui permît à la mère de garder l’enfant avec elle afin d’éviter d’envoyer le bébé en famille d’accueil et à la mère de retourner au centre d’hébergement.

« Ma tête tournait, » écrivait Norman pour Love What Matters. « Retourner à un centre d’hébergement après avoir donné naissance ? Son enfant serait dans une famille d’accueil séparée ? » Norman ne savait pas comment elle pouvait héberger cette jeune fille et comment expliquer la situation à ses jeunes enfants. Ils n’avaient pas d’espace dans leur maison pour deux personnes de plus, surtout une mère et son nouveau bébé, mais elle savait qu’elle ne pouvait refuser.

« Mon “non” est donc devenu un “oui”, » écrit-elle. « Oui nous prendrions donc cette adolescente enceinte et accueillerions la jeune fille et son bébé dans notre maison. » Elle et son mari ont donc débuté la préparation d’un espace privé dans la maison pour les nouveaux membres de leur famille. Plus tard, dans la même journée, la jeune femme arrive et elle est très nerveuse de se joindre à cette nouvelle famille cette nouvelle situation.

« Cette jeune fille voulait désespérément une mère, sa mère, et c’est moi qu’elle eut à la place, » raconte Norman.

Après la naissance du bébé, Norman et son mari sont devenus à l’âge de 35 ans, grands-parents adoptifs de ce bébé. Ils ont dit que cette adolescente était « une des mères les plus fortes » qu’ils eussent connues : elle « a rendu notre vie meilleure. » « Ce parcours n’est aucunement ce que j’avais imaginé au début, » écrit Norman. « … Cependant… je vais laisser ma défiance et aimer intensément cette petite fille qui en veut au monde entier et qui n’a nulle part où aller, le petit garçon pour qui la vie ne sera pas facile, la jeune mère qui n’a nulle part où aller et même la jeune mère toxicomane vivant une vie remplie de regrets. Je vais trop m’y attacher à chaque instant, mais c’est définitivement une bonne chose. »

Publicité
La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire