M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2019

Mère et fils

35 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- Il reste 2 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, en ce début d'automne, à promouvoir la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La Fédération des femmes du Québec reconnait maintenant la prostitution comme un travail

Blog d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : GoranH/Pixabay

Reconnaître la prostitution comme travail revient à identifier la femme à un objet ; les relations sexuelles dans le cadre du mariage, où l'homme et la femme se donnent l'un à l'autre et ne se considèrent pas pour le plaisir qu'ils pourraient tirer l'un de l'autre, sont normales et conviennent ; dans le cadre de la prostitution c'est l'horreur, la chosification de la femme pour de l'argent, où elle vend sa dignité. Cette décision aberrante a (apparemment) pour base le « droit » de disposer de soi-même ; cela risque fort de se retourner contre ces féministes et plus vite qu'elles ne le pensent. Au fait, à partir de quel âge ?

Extrait du journal Le Devoir :

La Fédération des femmes du Québec (FFQ) a pris un virage abrupt, dimanche, en reconnaissant la prostitution comme un travail auquel consentent des femmes. Une prise de position qui pourrait conduire certains membres à claquer la porte de l’organisme.

Jusqu’alors, la FFQ s’était abstenue de prendre position sur l’enjeu de la prostitution, notamment en raison de l’absence de consensus au sein du mouvement féministe.

Au terme d’une assemblée générale extraordinaire (AGE), qui s’est échelonnée sur plus de 10 heures dimanche à Montréal, les quelque 150 membres de la FFQ présentes ont voté majoritairement pour la proposition controversée reconnaissant « l’agentivité des femmes dans l’industrie du sexe, incluant le consentement à leurs activités », l’agentivité étant la capacité pour une personne d’agir.

Sandra Wesley, directrice générale de Stella, l’amie de Maimie, un organisme qui soutient les travailleuses du sexe, s’est dite très satisfaite de cette position « qui reconnaît notre agentivité et le besoin de lutter pour nos droits humains ». « Cette résolution est reçue comme un message de la part des membres de la FFQ qui souhaitent que nous soyons incluses dans le mouvement [féministe]. » La FFQ souhaitait notamment se doter d’une position sur la prostitution afin d’agir de façon à accroître la santé et la sécurité des travailleuses du sexe.

Campagne de financement automne 2019. Merci de nous aider avec un don sacrificiel. L'objectif est de 7500$.

Mère et bébé

Merci de nous aider à promouvoir la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.

35 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- Il reste 2 semaines -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire