M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Hypocrisie et avortement

Lettre d’un lecteur, 18 septembre 2020

« AB-ORTUS » ?

Ce virus inventé par l’homme, occulte ou visible, il est de tous les temps, le AB-Ortus frappe toujours fort uniquement chez la femme !

Le nombre de cas du Ab-Ortus (avortement) volontaires dans le monde selon OMS, se situe entre 42, 000 000 et 56 000 000 exécutions et mises à mort confirmées chaque année, bien au-dessus des 10 premières causes de maladies mortelles sur la planète. Toutes comparaisons faites avec le coronavirus, la Ab-Ortus (avortement) tue 187 fois plus d’humains par année que le coronavirus le fera globalement.

Constatations du « virus » AB-Obtus :

Il est facile de constater l’hypocrisie de la grande majorité des hommes, des femmes, des gouvernements et des médias d’information qui occultent ce génocide d’humains et qui cachent cette laide vérité de ces infanticides volontaires, et [de ceux] qui donnent la mort à ces centaines de millions d’enfants en devenir […]

Et [celles qui ont recours à l’avortement,] croyant éliminer un problème gênant, le leur, s’ouvrent à de plus grands drames, ceux de l’âme et le corps collant en eux une culpabilité et un remord conscient […] Elles porteront toute leur vie durant la marque de la mort en leur sein. Telle une coupure qui ne guérit pas […]

[Il est nécessaire …] aussi, de calculer l’équation de cette abomination, que depuis seulement les dix (10) dernières années près de 500 000 000 avortements « volontaires » connus ont été recensés par OMS, soit l’équivalent de toute la population de l’Union européenne !

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Toute cette hécatombe est proclamée, adulée, manifestée, exigée et exécutée au nom de la liberté des droits […] cette obsession malsaine de disposer de son corps à mal escient, du droit à l’esclavage de sa propre sexualité, de son choix du genre […]

C’est insidieusement que le culte de la mort humaine qui s’oppose à la vie, à la lumière et à l’amour est entré dans le quotidien. Ils préfèrent donc, embrasser la mort avec ses ténèbres et ses démons. Faisant la promotion de la mort qui devient un vrai produit de consommation, on s’en maquille les yeux de l’âme, on la voit sur les tissus à motifs squelettiques, on l’imprime, on s’en habille, on la tatoue sur sa peau et on la chante, etc. […] la vie humaine ou toute autre vie même embryonnaire, n’a plus aucune valeur à leurs yeux […]

Rappelons-nous que la Vie ne nous appartient pas, qu’elle nous est donnée, qu’elle appartient au Créateur qui a pouvoir de vie et de mort […] malheur à ceux qui scandalisent, l’arrachant de leurs [propres] entrailles et du coup volent à ces êtres toutes possibilités de bonheur, de connaissances et leur enlèvent toute légitimité de vivre leur propre vie. Ce culte de la mort est populaire, puisqu’il détruit et annule leur engagement à la vie, et ainsi prendre leur responsabilité de leurs actes, croyant qu’en exécutant de toutes sortes de façons violentes ou non toute vie nouvelle dérangeante, et pensent qu’ils seront vraiment libres ! Ni vu, et ni connu ?

Ils feront égoïstement ce choix prétextant même faire de la place dans leur vie libertine et pour les autres situations qui viennent. Cependant, les avorteurs eux, seront les vrais responsables du vide qu’ils ont consentis de faire dans l’autre. Et les [femmes ayant avorté …] vivront difficilement ce grand vide qu’elles auront sciemment ou non créé en elles au nom de leur libre choix […]

Cette pseudo liberté de choix et ce contrôle sur la vie leur échapperont et ils apprendront vite que la mort est un jeu dangereux et perdant, particulièrement les avorteurs assassins qui auront à rendre compte au Maître de la Vie et ces femmes avortées qui feront face à sa Miséricorde ! Puis, les avorteurs après avoir commis leurs meurtres, abandonneront leurs victimes qui seront condamnées elles, à vivre et revivre ces grands vides en elles, tels que des tombeaux de chair, que même la vie future [sur terre] ne pourra jamais combler, ni consoler !



Laissez un commentaire