M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le pèlerinage à la Vierge et pour l’enfant à naître, à Montréal

Par Brian Jenkins, vice-président de Campagne Québec-Vie

Une 4ème édition du Pèlerinage en ville de Campagne Québec-Vie a eu lieu ce samedi 8 mai 2021. Près de 25 pèlerins se sont rencontrés tôt le matin pour marcher dans les rues de la métropole afin de témoigner de l’importance de la vie naissante.

Le point de rassemblement fut la cathédrale Marie-Reine-du-Monde où les pèlerins participèrent à une messe à 7 h 30 afin de recevoir les forces nécessaires à cette marche. Deux célébrants offrirent la messe, M. l’Abbé Gilles Surprenant et le concélébrant le père Loïc Huyghens-Despointes.

Ce dernier accompagna les pèlerins du commencement jusqu’à la fin, un peu plus de 7 kilomètres et 4 heures.

L’homélie du P. Surprenant était prophétique. Il débuta en notant que les pèlerins manifesteraient ouvertement leur foi. En effet une croix de six pieds de long ouvrit la marche et deux drapeaux du Québec ornés du Cœur Sacré de Jésus [Carillon-Sacré-Cœur] l’accompagnaient.

De plus, quatre pancartes furent portées par les pèlerins, indiquant leur allégeance aux plus faibles de notre société — « Prions pour la fin de l’avortement », « Prions que le Québec reprenne le goût de vivre, » « Enceinte ? Inquiète ? 1-855-871-4442, Nous pouvons vous aider », et finalement « Choisissez la vie ! Choose Life ! »

Étant dans le mois dédié à la sainte Vierge, plusieurs arrêts du trajet honoraient Marie — la basilique Notre-Dame-de-Montréal, la chapelle ND-de-Bon-Secours, ND-de-Guadelupe, et ND-de-Czestochowa.

D’autres arrêts avaient un ton plus sobre — trois cliniques où sont pratiqués des avortements. À celles-ci, nous nous arrêtâmes pour faire une petite prière de réparation. Parmi ces prières, celle composée par Mgr Fulton Sheen fit impression sur plusieurs de ceux qui étaient rassemblés en ce jour :

Jésus, Marie, et Joseph, je vous aime beaucoup. Je vous supplie d’épargner la vie de l’enfant à naître que j’ai adopté spirituellement, et qui est en danger d’être avorté.

À mi-chemin à peu près, tous et toutes furent surpris de voir un patrouilleur du SPVM arriver. Ce dernier indiqua son intérêt pour leur protection, surtout aux traverses des chemins et les accompagna jusqu’à la fin du pèlerinage.

Rendus à la fin, aux pieds de la statue de saint Jean-Paul II, grand défendeur de l’enfant à naître, devant l’église de la communauté polonaise de Montréal, tous furent contents de leur expérience.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire