M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le petit Charlie Gard doit mourir, décide la CEDH contre la volonté de ses parents

Charlie-Gard-doit-mourir-CEDH-contre-volonte-parents.jpgConnie Yates et Chris Gard, les parents du petit Charlie Gard

Par Jeanne Smits (reinformationtv)

Le gouvernement des juges s’immisce désormais dans les décisions les plus intimes des familles. La famille du petit Charlie Gard, ce bébé de 10 mois atteint d’une maladie orpheline très grave qui attaque ses muscles et son cerveau, vient de voir rejeter son recours devant la Cour européenne des droits de l’homme contre plusieurs décisions de justice au Royaume-Uni ordonnant l’arrêt de la respiration artificielle dont il bénéficie actuellement et qui le maintient en vie. Les juges de la CEDH ont donné raison au corps médical de l’hôpital pour enfants de Great Ormond Street qui veut le laisser « mourir dans la dignité », et qui a fait entériner décision contraire à la volonté des parents de Charlie.

Ceux-ci ont levé des fonds, grâce à plus de 80.000 donateurs à travers le monde, qui leur permettent de financer eux-mêmes le transport médicalisé de leur fils aux Etats-Unis où une équipe de médecins est prête à lui faire subir un traitement expérimental qu’ils affirment efficace pour le syndrome de déplétion mitochondriale dont il est atteint. Il s’agit une maladie génétique qui s’est révélée peu de mois après sa naissance; il n’y a que 16 cas connus dans le monde.

Laissez un commentaire Lire la suite

Une nouvelle étude découvre qu’il est possible que les enfants à naître puissent ressentir la douleur au cours des trois premiers mois de grossesse

preborn_baby.jpgLa science serait-elle en train de découvrir que ce bébé peut ressentir une douleur pouvant être intense ? 

Par Cassy Fiano (liveActionNews) traduit par Campagne Québec-Vie 

Au cours des dernières décennies, les avancées de la médecine ont fortement touché l’industrie de l’avortement. Les ultrasons permettent aux mères de voir leur enfant avant qu’il ne naisse; l’amélioration des connaissances dans le domaine de l’embryon a permis une meilleure compréhension de l’humanité de l’enfant à naître.

Les découvertes sur la douleur fœtale ont très fortement perturbé le soutien aux avortements violents, dits de « dilatation et extraction », à partir du second trimestre (dont on peut prendre connaissance dans la vidéo ci-dessous, avec l’ancien praticien en avortements, le docteur Anthony Levatino).

Laissez un commentaire Lire la suite

Exit propose d’élargir le suicide assisté aux personnes âgées en bonne santé en Suisse

Exit-suicide-assiste-personnes-agees-bonne-sante-Suisse-elargir.jpeg

Par Jeanne Smits (reinformationtv)

L’association d’aide au suicide Exit, en Suisse alémanique, a mis sur pied, samedi, un groupe de travail qui sera chargé d'évaluer la possibilité de proposer ses services aux personnes âgées en bonne santé mais qui sont fatiguées de vivre. La commission part avec un préjugé favorable, qui se traduit par le simple fait qu’elle ait été désignée par les délégués de l’association.

« Trop tôt », commente la présidente d’Exit, Saskia Frei, dans un entretien avec l’agence ATS. Elle voit l’affaire comme une discussion entre « puristes de l’autodétermination » et ceux qui s’en tiennent à la « pratique quotidienne » de l’aide à mourir qui, aux termes du cahier des charges de l’association, doit être réservée à ceux qui souffrent d’une maladie en phase terminale, ou de plusieurs pathologies invalidantes, en tenant compte également de « facteurs psycho-sociaux » qui pèsent sur la « qualité de vie ».

Selon Mme Frei, il faudrait à la fois l’accord d’une majorité parlementaire mais également d’une majorité de l’opinion pour opérer le virage vers un accès sans conditions au suicide assisté pour les personnes ayant atteint un certain âge. Trop choquante, sans doute, la revendication n’en fera pas moins l’objet d’une étude par des experts désignés sur l’instigation d’un comité de membres d’Exit âgés de plus de 70 ans.

Laissez un commentaire Lire la suite

Cour suprême des États-Unis : l'État ne peut discriminer contre les écoles religieuses

cours-ecole-lutherienne.jpgLa cour de récréation de l’école maternelle de l’église luthérienne Trinité au Missouri

(pouruneécolelibre) - Aujourd’hui, la Cour suprême des États-Unis a statué par 7 juges à 2 qu’il est inconstitutionnel pour le gouvernement d’exclure les organisations religieuses des programmes gouvernementaux qui offrent des avantages « laïques ».

Dans l’affaire considérée, l’État du Missouri rembourse en partie les frais encourus par des organismes comme les écoles qui installent pour des raisons de sécurité publique des surfaces en caoutchouc sur leurs aires de jeux. L’État du Missouri avait décidé que l’école maternelle de l’église luthérienne Trinité (Trinity Lutheran Church) ne pouvait prétendre à ce remboursement en raison du caractère confessionnel de cette école.

Ce refus a soulevé des questions profondes sur la manière d’interpréter la Constitution américaine qui interdit à l’État de soutenir un quelconque culte tout en ne discriminant pas contre des personnes ou des organisations religieuses.

Laissez un commentaire Lire la suite

Doublement du nombre de changements de nom et de sexe en Espagne

 

Doublement-nombre-changements-nom-sexe-Espagne.jpgPar Jeanne Smits (reinformationtv)

Depuis que l’état civil en Espagne a été soumis aux règles de l’idéologie du genre, le nombre de changements de nom et de sexe a doublé au cours de ces cinq dernières années. Un doublement qui cache un déséquilibre : ces changements ne concernent pas l’ensemble de la population mais, en priorité, les hommes et les personnes de moins de 30 ans.

Ces statistiques ont été rendues publiques par le gouvernement espagnol à la suite d’une demande du député socialiste Antonio Hurtado.

Elles portent sur les années 2012 à 2016, révélant que si 280 Espagnols ont changé de sexe et de nom au début de la période, ils ont été 459 à modifier leur état civil en 2016. Cela reste bien sûr marginal par rapport à la population espagnole mais il n’empêche: ce sont autant de dossiers qui signent la soumission de ce pays naguère chrétien aux fictions idéologiques du genre.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le gouverneur du Kentucky ordonne que la dernière clinique d'avortement de son état ferme ses portes

Matt_Bevin.JPGMatt Bevin, gouverneur du Kentucky

Par Micaiah Bilger (LifeNews) traduit par Campagne Québec-Vie

La dernière clinique d'avortement du Kentucky a lancé une bataille juridique contre l’état du Kentucky au mois de mars, après que les responsables du gouvernement aient déclaré qu'ils pourraient la fermer, invoquant le manque de mesures adéquates en vue de la sécurité des patients.

WPSD News 6 rapporte que l’American Civil Liberties Union (l'Union américaine des libertés civiles), a annoncé le 29 mars qu'elle avait intenté un procès, pour le compte de la EMW Women’s Clinic (clinique pour femmes EMW) une installation d'avortement à Louisville, dans le but de contester les mesures de l'état.

Plus tôt au mois dans le mars, l'administration du gouverneur pro-vie Matt Bevin, a déclaré que l'installation d'avortement de Louisville ne satisfaisait pas adéquatement la loi de l'État, qui exige qu'il y ait des accords de services d'hôpitaux et d'ambulances pour les patients en état d’urgence, selon le reportage. Les fonctionnaires de l'État ont déclaré qu'ils pouvaient révoquer le permis de l’avortoir et arrêter la pratique de l'avortement, à moins que celle-ci ne soit conforme à la loi.

Laissez un commentaire Lire la suite

L'Archevêque d'Ottawa appuie les lignes directrices des évêques d'Alberta: Les prêtres devront peut-être refuser les sacrements

Archeveque_Terrence_Prendergast.jpgMonseigneur Terrence Prendergast

Par Lianne Laurence traduit par Campagne Québec-Vie

Ottawa, 2 juin 2017 (LifeSiteNews)  ̶  L'archevêque d'Ottawa a donné son appui aux normes des évêques d'Alberta et des Territoires du Nord-Ouest, qui précisent quand les prêtres peuvent accorder ou refuser les sacrements et les rites funéraires de l'Église aux catholiques recherchant ou ayant été tués par euthanasie.

L'archevêque Terrence Prendergast a loué les mérites des normes albertaines, dans sa lettre du 12 mai dernier, en tant « qu'outil efficace nous aidant à être à la fois compatissants et fidèles, dans la lutte contre cette grave menace pour la dignité et pour la valeur de la vie humaine »

La réponse pastorale catholique au programme d'euthanasie du Canada s'est fragmentée à travers le pays, depuis que le gouvernement libéral de Justin Trudeau a légalisé l'euthanasie et le suicide assisté en juin 2016 avec la loi C-14.

 

Laissez un commentaire Lire la suite

Des drones servent à transporter des pilules abortives en contrebande

drone.JPG

Par Paul-André Deschesnes

Le magazine l’Actualité de mars 2017 nous a donné l’incroyable information suivante : l’usage des drones est de plus en plus répandu et très populaire. On utilise cette nouvelle technologie pour faire la guerre, pour tuer de présumés terroristes, pour espionner les pays et les personnes, pour livrer des colis et pour s’amuser.

Un organisme pro-avortement du nom de « Women on Waves » basé aux Pays-Bas utilise maintenant des drones pour livrer de grandes quantités de pilules abortives en Irlande du Nord. À cet endroit, l’avortement et la diabolique pilule ne sont pas autorisés. D’autres organismes pro-avortement et fortement subventionnés par des gouvernements de gauche se proposent d’imiter la Hollande et de faire pleuvoir des quantités industrielles de pilules sur des pays pro-vie comme la Pologne et certains pays d’Afrique et d’Amérique du Sud

Tous les moyens sont bons pour répandre la culture de la mort.

Au Canada, le gouvernement Trudeau a annoncé qu’il prend la relève pour répandre l’accès à l’avortement dans les pays en voie de développement. Ottawa a débloqué des dizaines de millions de dollars pour plusieurs ONG américains (organismes non gouvernementaux), car Trump a décidé de son côté de leur couper les vivres. La ministre fédérale de la Santé n’arrête pas de faire des discours à la Chambre des Communes sur les grands bienfaits de l’avortement comme un excellent « soin de santé » pour justifier ces folles dépenses.

Laissez un commentaire Lire la suite

Cette mère a choisi la vie pour « Pinocchio ». Elle n’en éprouve aucun regret malgré les reproches dont l’ont accablée des inconnus.

Ollie_dit_Pinocchio.jpgOllie le petit « Pinocchio »

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) traduit par Campagne Québec-Vie

Amy Poole découvre après l’échographie de sa 20ème semaine de grossesse qu’il y a une excroissance qui se développe de façon imprévue sur la face de son fils à naître. Lorsque le petit garçon naît en février 2014, Poole est choqué en voyant son nez – qui lui rappelle celui de Pinocchio.

« Lorsqu’ils ont mis Ollie dans mes bras, j’étais tellement surprise que j’en perdis la parole, » dit Poole au The Daily Mail. « Il était si petit, mais il y avait cette énorme excroissance de la taille d’une balle de golf sur son nez. Au début je me demandais comment j’allais m’adapter à cela. Mais je savais que j’allais l’aimer quelle que soit son apparence. »

Selon The Daily Mail, Ollie passa après sa naissance une IRM du cerveau qui confirma les soupçons du Médecin sur la présence d’une encéphalocèle. On parle d’une encéphalocèle lorsqu’il y a une extériorisation d'une partie du cerveau à travers un orifice présent dans le crâne, créant une masse – qui s’est développée dans le cas d’Ollie sur son nez.

Laissez un commentaire Lire la suite

« Amoris laetitia » : les quatre cardinaux des « Dubia » publient une nouvelle lettre au pape François, faute d'avoir obtenu une audience

Cardinal_Caffarra_2017_Rome_Life_Forum.jpgLe cardinal Carlo Caffarra lors du Rome Life Forum en mai dernier

Par Jeanne Smits (LeblogdeJeanneSmits

Les quatre cardinaux des « Dubia », les cardinaux Brandmüller, Burke, Caffarra et Meisner, viennent de rendre publique la lettre qu’ils ont adressée au pape François le 25 avril dernier pour lui demander – en vain – une audience privée en vue de parler de la « confusion et de la désorientation » au sein de l’Eglise après la publication, il y a un an, de l’exhortation Amoris laetitia. Dans cette lettre, ils rappellent les cinq questions posées publiquement l’an dernier, demandant si l'exhortation est conforme à l’enseignement pérenne de l’Eglise. La lettre porte la signature du cardinal Carlo Caffarra, s'exprimant en son propre nom et au nom des trois autres signataires des « Dubia ».

On lira ici, sur le site de « L'Homme nouveau », l'excellent commentaire de Thibaud Collin.

Les cinq questions posées pouvaient recevoir une réponse simple par oui ou par non ; à ce jour, le pape n’a pas voulu donner une telle réponse alors que les questions correspondent aux ambiguïtés relevées dans son exhortation et que plusieurs conférences épiscopales ont publié des documents d'application de celle-ci qui vont dans un sens évidemment hétérodoxe.

Laissez un commentaire Lire la suite