M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les Polonais fêtent son anniversaire à l’héroïne pro-vie Mary Wagner, actuellement en prison, en manifestant pacifiquement devant l’ambassade du Canada

Mary_Wagner_birthday_protest-pologne.jpgDes Polonais protestent contre l'emprisonnement de Mary Wagner, à Varsovie, le 12 février 2018.

Par Dorothy Cummings McLean et Lianne Laurence — traduit par Campagne Québec-Vie

Varsovie, le 12 février 2018 (LifeSiteNews) – Que Mary Wagner, héroïne pro-vie, fête son anniversaire, enfermée en prison au Canada, n’empêche pas que l’on pense à elle.

Les amis et sympathisants de Mme Wagner en Pologne ont profité de son 44e anniversaire pour manifester devant l’ambassade du Canada à Varsovie de midi à 14 h aujourd’hui. Prières et discours ont rythmé l’événement lors duquel les participants lui ont aussi écrit des cartes d’anniversaire.

Przemysław Sycz, membre de la Fondation polonaise du Droit à la vie, a déclaré à LifeSiteNews qu’« environ 50 » personnes ont pris part à la manifestation pacifique. Elles portaient des pancartes en anglais et en polonais.

Une grande affiche arborait la photo de Mme Wagner priant, avec la légende « Mary Wagner, prisonnière de conscience, persécutée parce qu’elle sauve des enfants ; n’as-tu pas honte, Canada ? »

Laissez un commentaire Lire la suite

Conférence médicale contre l’euthanasie

medecin-preoccupe-euthanasie.jpg

Par John Chrobak (Collectif des médecins contre l’euthanasie)

Le Collectif des médecins contre l’euthanasie a le plaisir d’annoncer sa première conférence médicale contre l’euthanasie, qui aura lieu à Montréal, samedi le 24 mars 2018.

La conférence s’adresse particulièrement aux médecins et autres praticiens du domaine de la santé qui sont confrontés aux changements radicaux du secteur médical entraînés par les lois sur l’euthanasie récemment adoptées.

Les personnes intéressées, mais ne travaillant pas dans le secteur médical, sont aussi les bienvenues.

Préparez-vous à soigner consciencieusement les patients qui pourraient demander l’euthanasie, y compris les patients des unités de soins palliatifs et des hospices et les patients ambulatoires atteints de maladies chroniques.

Laissez un commentaire Lire la suite

Lors de sa messe d’installation, ce nouvel évêque irlandais s’est énergiquement engagé en faveur de l’enfant à naître

bishop_brendon_kelly.jpgMonseigneur Brendon Kelly, nouvel évêque de Galway, Kilmacduagh et Kilfenora.

Par (LifeSiteNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Le 20 février 2018 (SPUC— Le nouvel évêque de Galway, Kilmacduagh et Kilfenora a donné un message pro-vie très fort le dimanche 11 février en vue du referendum à venir sur le Huitième Amendement.

Monseigneur Brendon Kelly a exprimé sa crainte, s’adressant à une cathédrale de Galway remplie de fidèles […] que « la vie humaine depuis sa première origine » soit oubliée. Il a souligné la situation dramatique de vies menacées « dans leur fragilité et leur innocence » et mis l’accent sur « la dignité, le respect et la révérence immenses dus à toute personne humaine, quels que soient leurs capacités, leur santé, leur couleur, leur taille, leur nationalité ou autre. »

Un don de la Vie

À l’issue de la messe, Monseigneur Kelly a déclaré à l’Irish Independent qu’il prévoyait de donner la priorité à la prédication de l’Évangile de la Vie dans la perspective du vote prochain. Il a ajouté que son insistance sur l’avortement n’avait rien à voir avec une quelconque défiance vis-à-vis des femmes. « Sans toutes ces femmes dans ma vie, où serais-je aujourd’hui et où serait chacun d’entre nous ? Je suis tellement reconnaissant envers ma mère de m’avoir mis au monde et qu’elle ait donné la vie à huit autres enfants », proclama-t-il.

Laissez un commentaire Lire la suite

L’acteur Stephen Baldwin : Vous ne pouvez pas être chrétien et défendre l’avortement

Stephen-Baldwin-has-said-you-cant-be-Christian-and-pro-choice.jpg

par Nancy Flanders (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Lors d’une interview avec l’organisation Faithwire en direct sur Facebook, l’acteur Stephen Baldwin a fait part de ses croyances pro-vie; il estime que défendre l’avortement ou se considérer comme pro-choix contredit les enseignements de la Bible et de Jésus. « La Bible est très claire, » dit Baldwin. « La Parole ne change jamais. […] Vous ne pouvez pas être pro-choix et vous prétendre disciple de Jésus-Christ. Les deux sont incompatibles. C’est un fait. C’est de la simple logique. Donc, quelqu’un qui m’écoute et qui pense : “Je suis chrétien de telle dénomination et cela est accepté dans notre église.” » Voici ma réponse : « Quel que soit ce qu’ils vous ont enseigné au sujet de la Parole de Dieu qui vous permet de raisonner ainsi, c’est faux. C’est très simple. »

Baldwin, qui s’apprête à jouer dans le nouveau film Roe v. Wade, croit fermement que défendre l’avortement est contre les principes chrétiens et les enseignements de Jésus-Christ, plus particulièrement contre le commandement spécifique de Dieu de ne pas tuer. Il croit aussi que la science soutient sa position pro-vie.

« Je veux interpeller toute personne qui écoute ceci maintenant, » dit Baldwin. « Ils possèdent la preuve scientifique qui démontre qu’un enfant à naître de 20 semaines ressent de la douleur. Dans le sein maternel, un enfant de 20 semaines est vivant; il est suffisamment développé pour ressentir la douleur. »…

Laissez un commentaire

Tyrannie du « genre » : une école annule la traditionnelle danse père-fille

danse-pere-fille-2.JPG

Par pouruneécolelibre

Une école élémentaire de Staten Island (New York) a abandonné sa traditionnelle danse père-fille en raison des nouvelles directives sur le genre émise par le Ministère de l’Éducation de l’État de New York.

Dans une mise à jour de sa politique de mars 2017, le Ministère de l’Éducation a ordonné aux écoles d’« éliminer » toutes les pratiques « basées sur le genre [sexe] » comme la danse à moins qu’elles ne servent un objectif éducatif « clair ».

Une fiesta prévue pour le 9 février a été brusquement reportée au mois suivant après que l’Association parents-enseignants de l’école se soit rendu compte que la danse contreviendrait à ces nouvelles règles.

« Tant que nous ne comprenons pas ce que nous sommes légalement autorisés à faire, nous devons suspendre cet événement », a écrit sur Facebook le président de l’Association des parents-élèves, Toni Bennett, à un groupe de parents d’élèves de l’école privée.

Certains parents étaient furieux de voir la rectitude politique s’immiscer dans une tradition pittoresque.

Laissez un commentaire Lire la suite

Mauvaise nouvelle : en Norvège, un enfant de 12 ans séparé de force de ses parents et pourchassé par la police pour cause de « mauvaise socialisation »

Norvege-ecole-maison-police-enfant-12-ans-separe-force-parents.pngTerese et Leif Kristiansen et leur fils Kai.

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Une nouvelle affaire de prise de force d’un enfant en Norvège pour le séparer de ses parents provoque la colère du milieu de la scolarisation à domicile. Cette fois, il s’agit d’un couple canado-norvégien installé dans la petite ville d’As : Terese et Leif Kristiansen, qui ont pris la décision d’instruire leur fils Kai, 12 ans, à la maison parce qu’il était victime de harcèlement à l’école. Sans crier gare, mandatés par le « Barnevernet » — l’agence d’Etat chargé de la « protection des enfants » — des travailleurs sont venus flanqués de policiers pour embarquer le jeune garçon. Celui-ci a été coursé dans la neige, essayant désespérément d’échapper aux hommes des forces de l’ordre, jusqu’à ce que ceux-ci parviennent à le plaquer au sol et à l’emmener vers une destination inconnue, sous les yeux paniqués de sa mère. Chassé par la police comme un criminel.

Terese Kristiansen a filmé et commenté toute la scène tout en criant au secours pour essayer d’empêcher la police de se saisir de son fils. La vidéo a été placée sur Internet.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le président Trump publie un budget qui pourrait ôter son financement à Planned Parenthood

State-of-the-Union-President-Donald-Trump.jpgDonald Trump, président des États-Unis.

Par Kelli (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Donald Trump a publié aujourd’hui [12 février 2018] une demande de budget présidentielle pour l’année financière 2019. Selon un article de ThoughtCo datant de 2017, le processus d’adoption du budget fédéral annuel commence chaque année en février par la publication d’une demande de budget présidentielle déposée auprès du Congrès :

« La proposition budgétaire du président sert de “point de départ” aux réflexions du Congrès. Ce dernier n’est en rien obligé d’adopter tout ou partie du budget présidentiel et procède souvent à des changements significatifs. Cependant, vu que le président doit approuver en dernier recours tous les projets de loi que le Congrès adopterait, celui-ci est souvent peu enclin à ignorer complètement les dépenses prioritaires voulues par le budget présidentiel. »

À la page 56 de la demande de budget présidentielle figure la section suivante, concernant le programme « Title X Family Planning » et Medicaid, dans laquelle le président Trump demande l’interdiction de tout financement par des fonds fédéraux de « certains organismes pratiquant des avortements » :

Laissez un commentaire Lire la suite

Témoignage d’une mère : « Mon fils n’a jamais été le “bébé d’un violeur” ou le “produit d’un viol” — il est mon enfant »


 

Par Jennifer Christie (Save The 1) — traduit par Marie Dupis pour Défenseurs De La Vie

Le terme technique est « culpabilité des survivants ». Cela ne semble pas très technique, mais il est tout à fait exact. On pourrait aussi dire « vomir et pleurer abondamment… car c’est ce que j’ai fait quand, au cours d’un appel téléphonique, un agent du FBI m’a dit que l’ADN recueilli, trois ans plus tôt [celui du violeur, ramassé sur les lieux du crime ou sur la victime] à la suite de mon viol correspondait à celui récolté dans un autre cas de viol.

La femme avait été violée brutalement et battue à mort. J’ai repensé à la femme de ménage de l’hôtel qui m’avait retrouvée inconsciente en bas d’un escalier, grièvement blessée et à demi nue. Nous avons toujours cru que sa présence m’a sauvé la vie, que mon violeur n’a jamais eu l’intention de me laisser vivre.

L’agent du FBI m’a dit que la nouvelle victime avait les cheveux roux, comme moi. Je ne suis pas certaine que ce détail aurait dû m'être révélé, mais une fois que je l’ai entendu, ça été comme recevoir la clé pour ouvrir la boîte de Pandore. Si je l’ouvrais, je pourrais me noyer dans un monde de douleurs, avec des questions déchirantes : est-ce qu’elle se faisait appeler « Fraise »? Est-ce que les enfants l’entouraient pour jouer avec ses cheveux et lui demander de chanter « Partir là-bas »?

Laissez un commentaire Lire la suite

L’acteur de « La Passion du Christ » : Nous devons être des « combattants » prêts à risquer nos vies pour L’Évangile

Caviezel.jpgJim Caviezel — photo : Fellowship of Catholic University Students / Facebook

Par Lisa Bourne — traduit par Campagne Québec-Vie

Chicago, Illinois, 4 janvier 2018 (LifeSiteNews) — Les catholiques doivent être prêts à risquer leurs vies et leurs réputations pour vaincre le mal dans le monde, affirma l’étoile du film, La Passion du Christ, Jim Caviezel à une rencontre d’étudiants de collèges catholiques cette semaine.

C’est seulement par la foi et la sagesse du Christ que nous pouvons être sauvés, expliqua Caviezel, mais cela prendra aussi des gens qui sont préparés à se battre, à se sacrifier et à souffrir.

Citant Saint Maximilien Kolbe, Caviezel soutint que l’indifférence était le plus grand péché du 20e siècle, et l’est encore au 21e siècle.

« Nous devons rejeter cette indifférence, cette destructive tolérance du mal. Mais seulement notre foi et la sagesse du Christ peuvent nous sauver, » dit-il. « Mais cela prend des combattants, prêts à risquer leurs réputations, leurs noms, même leurs propres vies, pour proclamer la vérité. »

« Tenez-vous à part de cette génération corrompue, » défia-t-il les personnes présentes. « Soyez des saints. Vous n’avez pas été créés pour vous adapter, mais plutôt pour sortir du lot. »

Laissez un commentaire Lire la suite

Table ronde organisée par L’Entraide : « Le cours d’éducation sexuelle dans les écoles du Québec »

classroom.jpg

Entraide Bois-de-Boulogne

et le Rassemblement des chrétiens du Moyen-Orient vous invitent assister à une table ronde sur

« Le cours d’éducation sexuelle dans les écoles du Québec »

Le Ministère de l’Éducation du Québec implantera en septembre 2018 un nouveau cours d’éducation sexuelle pour tous les élèves des écoles au Québec à partir de la maternelle. Le but avoué est de réduire les grossesses non désirées, les maladies transmises sexuellement, le refus de l’homosexualité et des familles alternatives, la lutte contre la transphobie.

De nos jours les parents qui veulent élever leurs enfants selon leurs principes religieux dérangent. Même nos écoles ont perdu leur autonomie aux mains des idéologues de la pédagogie. Le programme que nous propose le Ministère traite le sexe d’une façon souvent mécanique alors que nos enfants ont besoin pour s’épanouir d’une intégration de l’amour et de la sexualité. Pour en débattre :

M. Émile Robichaud : Éducateur, historien et ex-directeur d’école.

Mme Solange Lefebvre-Pageau : Infirmière, fondatrice du Centre de recherche d’éducation à la vie familiale.

M. Raymond Ayas : Homme d’affaires et père de 3 jeunes enfants.

Soyez nombreux à participer à ce débat qui nous concerne tous. Invitez vos enfants, vos petits — enfants, leurs professeurs.

Mercredi 21 mars 2018

Centre des loisirs de Saint-Laurent

1375, rue Grenet, salle 225

19 h 30 Rafraîchissements

20 h Débat

21 h Discussion ouverte

Laissez un commentaire