M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une militante pour l'avortement lâche son panneau pro-choix et rejoint les rangs des militants pour la vie, au cours de la Marche pour la Vie

march-life-sign-stop-abortion.jpg

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Dans l’émission radio Catholic Connection du 30 janvier 2017, l'animatrice Teresa Tomeo a présenté des interviews concernant la 44e Marche annuelle pour la vie, qui avait eue lieu le 27 janvier 2017. En parlant avec Jeanne Mancini, présidente de la Marche pour la Vie, Madame Tomeo a pris des appels téléphoniques de personnes qui souhaitaient partager leurs histoires sur la Marche. Une femme a raconté comment la Marche a changé le cœur d'au moins une partisane de l'avortement.

Maryann a appelé depuis Midland, dans le Michigan. Elle n’avait pas pu assister à la marche elle-même, mais son mari et sa fille y sont tous les deux allés. Elle a raconté ce moment incroyable où sa famille a assisté à la conversion d’une contre-manifestante pro-avortement:

Leur groupe marchait devant la bannière [de la Marche pour la Vie], et ils ont vu trois jeunes gens - deux hommes et une femme - qui portaient des pancartes pro-avortement. Et ces trois militants sont arrivés à l’endroit du cortège où se trouvaient des photographies et des banderoles d'images d'avortements, et une vidéo d'un avortement. Et la femme s'est arrêtée net, elle a commencé à pleurer, elle a posé sa pancarte et elle a attrapé une banderole pro-vie.

Laissez un commentaire Lire la suite

Les vraies raisons surprenantes de la haine contre Donald Trump

anti-Trump-3a_810_500_55_s_c1.jpg
Des manifestants brûlent une effigie de Trump

Par Steve Jalsevac (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Ne prenez pas au sérieux la plupart des plaintes et accusations que vous entendez ces derniers temps contre Donald Trump. Il s’agit plutôt d’une guerre vilaine, violente et croissante engagée contre l’administration Trump et les conservateurs en général. Le gros de cette bataille est orchestré et largement financé par les élites d’un mouvement global – une vieille philosophie née il y a plusieurs décennies qui plaide pour un Nouvel Ordre Mondial dirigé par un gouvernement mondial; un monde dépeuplé, sans frontière et d’un laïcisme agressif.

Je vous invite vivement à regarder la vidéo ci-dessous produite par Remnant TV.   Elle fournit le contexte idéal. Sur la base de ce que j’ai vu, lu et expérimenté pendant plus de 40 ans, je crois que cette vidéo tombe à pic. Rien d’autre ne peut expliquer les énormes manifestations “spontanées” non spontanées, hystériques et vicieuses qui ont lieu dans plusieurs villes et nations à l’échelle nationale et internationale.

Laissez un commentaire Lire la suite

Né prématurément à 29 semaines, des quadruplets montrent pourquoi chaque enfant mérite de vivre

0-Quads.jpg

Par Danny David (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Les chances de pouvoir concevoir des quadruplets naturellement sont d’environ un sur 700,000.  Mais cette année, le couple de Kortney et Justin Miller ont eu cette chance et ont ainsi aidé leur hôpital local à faire sa marque dans l’histoire médicale.  Juste avant Noël le 16 décembre dernier, ledit couple a souhaité la bienvenue en l’hôpital Piedmont Newman, d’un premier ensemble de quadruplets : Brandon, Brayden, Bryant et de Kenlee -- ces trois frères et leur sœur sont arrivés à 29 semaines de grossesse.

Dans la famille de Kortney il est fréquent d’avoir des jumeaux ou des triplets mais quel ne fut pas la surprise pour ce couple d’apprendre qu’ils auraient des quadruplets; mais ils s’en disent vraiment bénis.  Même la mère de Kortney lui dit fièrement qu’elle perpétue la tradition familiale.

1-quads.jpg

Le Newman Times-Herald rapporte qu’une équipe plutôt large de spécialistes et une équipe de cet hôpital connue sous le nom de « QuadSquad » se sont préparés durant des semaines voir des mois pour l’arrivée de ces quadruplets; ils recevaient régulièrement des nouvelles de la mère et de sa grossesse multiple; l’équipe pratiquait souvent deux accouchements au cas où ce scénario se réaliserait.  À 29 semaines de grossesse, Kortney entra en contraction et fut admise de suite au Piedmont-Newman.  Selon le Dr. Adegboyega Aderibidge, un néatologue de cet hôpital à l’unité de niveau 3 des soins intensifs natals, la préparation de cette équipe de professionnels en a valu vraiment la peine car l’accouchement n’aurait pas pu mieux aller :

Laissez un commentaire Lire la suite

Témoins de l'avortement: Il ne fait aucun doute que l'avortement tue un être humain

0-avortement.PNG

Par Sarah Terzo (LiveActionNews) - traduit de l’anglais pour Campagne Québec-Vie par Dominic Larkin

Je regarde à l'intérieur du seau en face de moi. Il y a une petite personne nue flottant dans un liquide sanglant.

Lors la rédaction d'articles, les auteurs de magazines sont parfois autorisés à assister à des avortements. Des étudiants en médecine qui n'ont jamais eu une opinion sur l'avortement, en viennent à remettre en question la procédure après avoir y avoir été confrontés. Les gens mis en présence de procédures d'avortement ou d’un avortement en ressortent en général convaincu qu’un avortement tue un être humain.

L'auteur Verlyn Klinkenborg du magazine Harper a visité un centre d'avortement en vue de publier un article en 1995. Après avoir vu les restes d'un avortement à dix semaines, il a écrit ce qui suit (1):

J'ai ressenti une parenté profonde et sans équivoque avec le pied et la main dans le plateau, une parenté si forte qu'elle était comme le roulement de la mer sous mes pieds. […]  J'étais surpris de ma propre tristesse, du sentiment de perte que j'ai senti. […] Il me devenait tellement plus facile d'être ému à la vue de la main démembrée, de la taille d'un point d'interrogation luisant sous des lumières fluorescentes. ... Dans cette minuscule main nue, il y avait l'imputation de l'innocence.

Suction-D-C-6-panel.png

Laissez un commentaire Lire la suite

Un marin canadien dévoile la formation obligatoire de son unité à la Marine par rapport à la ‘diversité’. Et c’est complètement tordu.

Canadian_navy_gay_810_500_55_s_c1.jpg

Par Jonathon Van Maren (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

7 décembre 2016 – Voilà quelques mois, j’ai écrit une chronique détaillant l’histoire d’un marin chrétien enrôlé dans la Marine Royale canadienne, et qui évita de justesse de participer à la célébration organisée par la Marine dans le cadre de la Fierté Gaie. La célébration d’une idéologie fermement opposée au Christianisme traditionnel, soulignais-je, représentait un autre moyen pour forcer les Chrétiens consciencieux hors des Forces Armées. Depuis le début de cette histoire, j’ai reçu beaucoup d’e-mails et de messages provenant de militaires canadiens chrétiens. Ils m’affirment tous que la prise de pouvoir laïque est devenue de plus en plus importune et obligatoire.

La semaine dernière, je reçus un autre e-mail d’un marin canadien, cette fois apportant des précisions quant à la formation obligatoire au sujet de la diversité que son peloton militaire dut suivre. Cette formation comprenait l’introduction au concept “d’Espaces Positifs,” similaires aux “espaces sûrs,” mais qui incluent des styles de vie auxquels peuvent s’opposer bon nombre de Chrétiens.

Laissez un commentaire Lire la suite

‘Le garçon sans cerveau’ stupéfie les médecins après que ses parents aient refusé l'avortement

0-Noah-Wall-3.jpg

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

À trois mois de gestation, Shelly Wall et son mari Rob ont appris ces nouvelles dévastatrices qu’aucun parent ne veut entendre. Les médecins leur ont dit que leur bébé à naître, le petit garçon Noah avait plusieurs problèmes de santé incluant le spina bifida, des anomalies chromosomiques et l'hydrocéphalie. Ils ont dit que Noah n'avait que 2% de ses tissus cérébraux et mourrait probablement avant la naissance. On a conseillé au couple d'avorter leur fils.

Ils ont refusé.

« On nous a offert d’avorter cinq fois », a déclaré Rob Wall dans le documentaire « Le garçon sans cerveau. » « Ce n’avait jamais été une option acceptable pour nous. Nous voulions tout simplement donner à Noah la chance de vivre. »


Salut tout le monde ! Un bien beau bonjour à vous tous ! Ça sera une semaine magnifique parce que j’ai eu MON TOUT PREMIER BOULOT DE MANNEQUIN !!!!! Si je peux le faire, N’IMPORTE QUI peut y arriver aussi ! Ceci est une photo de moi 48 heures après la naissance, qui l’aurait cru !

Les médecins prédisaient si obstinément que Noah allait mourir à la naissance que le couple avait planifié des funérailles pour leur fils avant qu'il ne soit né. Mais à leur grande joie, tout de suite après sa naissance le 6 mars 2012, Noah a laissé échapper un cri.

Laissez un commentaire Lire la suite

Un sondage indique que 74% des Américains veulent interdir les avortements après plus de 3 mois de grossesse

marche-pour-la-vie-USA.JPGDes participants à la Marche pour la Vie à Washington.

LifeSiteNews - Traduit par Campagne Québec-Vie

(23 janvier 2017) Une grande majorité d’Américains s’oppose à l’utilisation de l’argent des contribuables pour financer les avortements et veulent que la Cour Suprême des États-Unis rende un jugement favorisant des restrictions sur l’avortement. C’est ce qui ressort d’un sondage commandité par l’organisation Knights of Columbus (Chevaliers de Colomb)

Les Américains s’opposent en très grande majorité (83%) à l’utilisation des fonds publics pour financer les avortements dans d’autres pays, et 61% des Américains sont opposés au financement public des avortements aux États-Unis. Ceci inclut 87% des supporters de Donald Trump et 39% des supporters de Hilary Clinton.

De plus, le sondage indique qu’il y a un consensus chez les supporters des deux partis sur le besoin de limiter l’avortement au 1er trimestre. En effet, 55% des supporters de Clinton et 91% des supporters de Trump disent être en faveur de telles limites.

Laissez un commentaire Lire la suite

Trois évêques lancent une « croisade spirituelle » pressant le Pape de reprocher la Communion aux adultères

Three_Kazakhstan_bishops_810_500_55_s_c1.jpg

Par Pete Baklinski (LifeSiteNews) - traduction par Campagne Québec-Vie

KAZAKSTAN, 17 janvier 2017 -- Trois évêques de l'Europe Orientale pressent les fidèles catholiques du monde de se joindre à eux dans une ''croisade spirituelle'' pour le Pape François. Les évêques demandent aux fidèles de prier pour le Pape chaque jour tant qu'il ''ne révoquera pas de manière non-équivoque'' les directives pastorales créées par des évêques errants qui permettent aux catholiques vivant en état de péché mortel d'adultère de recevoir la Sainte Communion. 

''En tant que successeurs des Apôtres, nous sommes aussi motivés à faire entendre nos voix quand les choses les plus sacrées de l'Église et le sujet du salut des âmes sont mis en question,'' statuaient les trois évêques dans leur ''Appel à la prière'' publié le 18 janvier 2017. 

Les trois évêques, tous du Kazakstan, sont Tomas Peta, archevêque métropolitain de l'archidiocèse de Sainte Marie à Astana (capitale du Kazakstan), Jan Pawele-évêque émérite de Karaganda, et Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Sainte Marie à Astana. 

Dans leur lettre de 3000 mots, les évêques exposent les abus qui sont survenus dans plusieurs diocèses du monde suite à la publication par le pape de l'exhortation controversée Amoris Laetitia sur le mariage et la famille d'avril dernier (2016).

Laissez un commentaire Lire la suite

Rapport du Congrès : Le cerveau d’un enfant avorté souffrant du syndrome de Down vendu à 325$

baby-down-syndrome_(1).jpg

LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

(16 janvier 2017) Le rapport du comité d’enquête sur la vie des enfants (un comité du congrès présidé par la Républicaine Marsha Blackburn) déborde de détails terrifiants sur l’avortement et le commerce des organes du fœtus. 

Des captures d’écran faites directement à partir du rapport montrent les prix de plusieurs organes et parties du corps. En ce qui concerne la première image ci-dessous, Advanced Bioscience Resources (ABR) a acheté “quatre fœtus” à Planned Parenthood du Sud-Ouest du Pacifique (PPSOP) pour un montant de 240$; cet institut a ensuite vendu vingt “spécimen” de ces enfants avortés à 6825$. Chacun de ces enfants était âgé d’au moins 20 semaines.

nilsson_rm_photo_of_20_week_fetus.jpg
Fœtus de 20 semaines. (Source)

Le rapport fournit d’autres détails selon lesquels le cerveau d’un fœtus de 19 semaines (fœtus également livré par Planned Parenthood du Sud-Ouest du Pacifique)  a été vendu à 325$, “les deux jambes à 650$... le thymus et le foie à 325$ chacun.”  ABR a encaissé un montant total de 1625$ après avoir vendu tous les organes sollicités.          

1-Fetal-parts.jpg

Traduction :

Le registre d’approvisionnement  fournit aussi l’heure de la livraison du fœtus et l’heure de l’expédition des spécimens par le technicien de l’ABR. ABR a réceptionné le fœtus de 20 semaines mentionné plutôt à 9 :00 am et à 1 :00 pm il a expédié les spécimens tirés du dit fœtus ainsi que de trois autres fœtus recueillis ce matin-là. En effet, pendant les quatre heures de travail fournies ce jour-là par le technicien de l’ABR à la clinique de PPSOP, il ou elle a obtenu, traité et expédié au total 20 spécimens procédant de quatre fœtus achetés. À cause de ces quatre heures de travail, ABR demande des frais de service élevés à 6825$ à ses clients pour ces spécimens. Et cela ne concerne que les frais de service liés aux spécimens; l’expédition, le dépistage des maladies, l’entretien et la réfrigération (le cas échéant) engendrent d'autres frais. En vertu de l’accord avec PPSOP, ABR leur a versé un montant de 240$ en échange de ces quatre fœtus. Le technicien de l’ABR a perçu 60$ pour les quatre heures de travail à raison de 15$ l’heure. Il en ressort donc que les dépenses faites par ABR se résument à 240$ pour PPSOP, 60$ pour le technicien et probablement une somme moins importante pour la logistique, les fournitures et la paperasse. 

Ce fœtus n’était pas un cas isolé. Par exemple un jour de juin 2014, la clinique de PPSOP livra à ABR un fœtus de 19 semaines. ABR vendit son cerveau à un client pour 325$; il fit de même pour les jambes à un autre client pour 650$; le foie et le thymus furent cédés à un troisième client pour 325$ chacun. Après avoir payé 60$ pour avoir le fœtus, ABR obtint au total 1625$ pour les frais de service liés aux spécimens provenant du fœtus. 

 

 

Laissez un commentaire Lire la suite

Les parents de Finley sont reconnaissants que le renversement de la pilule abortive ait sauvé leur petite fille

finley.jpg

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Récemment sortie de l’école secondaire, une passionnée du rodéo nommée Summer fait connaissance de son futur mari, Jason. L’espoir des parents de Summer à ce que celle-ci poursuive des études postsecondaires, ainsi que du désir de Jason lui-même d’étudier, se voient ébranlés lorsque les deux jeunes commencent à sortir ensemble ; le père de Summer, pour sa part, s’y oppose, étant donné l’écart d’âge entre les deux. Summer éprouvait déjà des difficultés à trouver l’équilibre dans sa vie – entre le travail, l’école, le cheval, ainsi que son compagnon – qu’elle tombe enceinte peu après ne fera qu’aigrir une relation déjà tendue avec les parents.

Elle racontera dans sa vidéo YouTube, « La vie après l’avortement : L’histoire de notre bébé miracle », que tout a commencé lorsqu’elle devait quitter la ville pour participer à un concours hippique d’une semaine. La nausée, le retard des règles lui donnent rapidement la certitude d’être enceinte. De retour à la maison, elle fait deux tests qui donnent des résultats positifs ; Summer commence à paniquer. « En effet, se disait-elle, tout espoir d’un avenir prospère dans le rodéo est maintenant anéanti. Et que penseront les autres ?  Qu’en sera-t-il de la réaction de mes parents ?  Je ne suis pas prête à devenir maman ! »

Malgré ses conflits intérieurs, Summer présente à son compagnon le résultat du test de grossesse enveloppé de papier-cadeau. Chez Jason, la réaction initiale est joyeuse, mais rapidement cette joie elle aussi se dissipe et donne lieu aux doutes et aux chancellements : notamment, que pensera le père de Summer ?

Laissez un commentaire Lire la suite