M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Une vidéo choc accuse le Planning familial américain de trafic d'organes de bébés avortés

Nucatola_810_500_55_s_c1.jpg

Par Ben Johnson de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

LOS ANGELES, le 14 juillet 2015 - Une vidéo produite à l’aide d’une caméra cachée et publiée ce matin montre un chef de file du Planning familial américain admettant que l’organisme utilise la procédure d'avortement illégale et très controversée de naissance partielle afin de vendre intactes des parties de corps de fœtus avortés.

Le prix de vente moyen pour les parties du corps du fœtus? Entre 30 $ et 100 $ par spécimen.

Depuis février 2009, le Dr Deborah Nucatola est directrice principale des services médicaux à Planned Parenthood, où elle supervise les pratiques médicales de tous les affiliés du planning familial au pays. Elle a été employée par Planned Parenthood pendant plus de dix ans. Elle pratique également des avortements jusqu'à 24 semaines à Los Angeles.

Dans la vidéo datée du 25 juillet 2014, elle a rencontré des enquêteurs se faisant passer pour des acheteurs pour le compte d'une entreprise de produits biologiques humains.

Tout en sirotant nonchalamment du vin et mangeant de la salade, le Dr Nucatola a révélé qu'elle facture de 30 $ à 100 $ le spécimen, et que le foie de fœtus est particulièrement en demande - bien que « ces jours beaucoup de gens veulent des cœurs intacts ». Elle aurait aussi reçu des demandes pour des poumons et des « extrémités inférieures. »

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Les affiliés de Planned Parenthood veulent « absolument » offrir de tels organes, dit-elle.

Nucatola a admis que les avorteurs de Planned Parenthood prennent grand soin pour ne pas paraître comme voulant faire du profit avec des parties du corps des fœtus. Elle a dit, « Ils veulent seulement le faire de manière à ce qu’ils ne soient pas perçus comme étant ‘cette clinique qui vend des tissus fœtaux, cette clinique qui en profite.’ »

La question en est non seulement une de relations publiques - il y a aussi la petite affaire de la loi fédérale. La traite des parties du corps humain est un crime fédéral passible de 10 ans de prison et une amende de 500.000 dollars.

La méthode d'avortement qu'elle décrit, sur la vidéo, semble également violer le droit fédéral.

Le Dr Nucatola dit qu'elle participe à « une petite discussion informelle au début de chaque journée » pour savoir quelles parties du corps de fœtus les consommateurs demandent, ainsi que pour savoir quelles patientes ce jour-là avorteront des bébés à partir desquels seront récoltés les organes. Puis les avorteurs de Planned Parenthood adaptent la procédure de l’avortement pour s’assurer qu'ils ne détruisent pas les organes demandés, maximisant ainsi la rentabilité.

« C’est pour cela que la plupart des avorteurs feront ce cas [d’avortement où il y aurait un ou des organes à récolter] sous guidage échographique, donc ils vont savoir où placer leurs forceps, » dit-elle.

Elle a révélé que, lorsque les avorteurs démembrent les enfants à naître, ils décident, « je ne vais pas écraser cette partie. Je vais simplement écraser plus bas, ou je vais écraser plus haut, et je vais voir si je peux obtenir le tout intact. »

Pour se procurer des organes intacts, elle semblait raconter qu’elle-même et les autres mettent en œuvre un procédé d’avortement illégal au pays, notamment l’avortement par naissance partielle. 

avortement-naissance-partielle-v1.JPG
Illustration médicale d'un avortement par naissance partielle où l'enfant est accouché par le siège, sauf pour la tête.

« Certaines personnes,» dit-elle en prenant une autre gorgée de vin, « vont effectivement tenter de changer la présentation [du bébé] de sorte que ça ne sera pas le vertex [la tête, qui sort en premier], » poursuit-elle. « Donc, si vous le faites à partir de la présentation du siège [les pieds en premier] ... souvent, à la fin, vous pouvez évacuer une calotte crânienne intacte [la tête]."

Le président George W. Bush a signé une loi interdisant l'avortement par naissance partielle en 2003. Cette procédure constitue un crime fédéral passible de deux ans de prison et une amende de 250.000 dollars.

Mais, le Dr Nucatola dit aux enquêteurs qu’il y a des façons de contourner la loi.

« L’interdiction de l'avortement par naissance partielle est de loi fédérale, et les lois sont sujettes à interprétation, » dit-elle. « Donc, si je vous dis dès le premier jour que je n’ai pas l'intention de le faire, ce qui se passe en fin de compte n'a pas d'importance. »

« Au bureau national, nous avons un département légal qui ne veut vraiment pas que nous soyons les intermédiaires pour cette question en ce moment, » dit-elle. « Mais je vais vous dire qu’en huis clos ces conversations se déroulent avec les affiliés. » (Vous pouvez lire une transcription complète de la conversation ici.)

Dans une autre vidéo, les enquêteurs rencontrent le PDG de Planned Parenthood Cecile Richards, lui disant que le Dr Nucatola a été incroyablement utile dans leurs efforts pour se procurer des parties de corps de bébés à naître.

« Ah bon, » répond Richards. « Génial. Elle est incroyable. »

En plus de superviser toutes les pratiques médicales du géant de l’avortement, le Dr Nucatola a souvent été un porte-parole auprès des médias pour la promotion des préoccupations politiques de l’organisme.

La vidéo a été le fruit d'une opération d’infiltration menée pour une durée de près de trois ans par le Center for Medical Progress (Centre pour le progrès médical).

« La conspiration criminelle de Planned Parenthood pour faire de l'argent sur le dos des enfants avortés atteint les plus hauts niveaux de leur organisation», a déclaré le chef de projet David Daleiden. «Les élus doivent prendre acte de la clameur publique pour que Planned Parenthood soit tenu responsable d’avoir enfreint à la loi et pour que nos impôts cessent de financer leurs activités barbares. »

Les dirigeants des divers groupes pro-vie nationaux ont immédiatement appelé à une enquête mené par le Congrès. « Cette vidéo fournit une preuve de la réalité choquante du modèle d’entreprise inhumain et macabre de Planned Parenthood, » a déclaré le Dr Charmaine Yoest, président et chef de la direction des Américains Unis pour la Vie (Americans United for Life). « Sous la direction de Cecile Richards, les mammographies sont en baisse, les avortements sont en hausse et les profits sont en hausse, et même les organes des enfants à naître deviennent pour elle un autre produit à vendre. Nous demandons à ce qu’une enquête du Congrès soit immédiatement menée pour jeter la lumière sur ces atrocités. Et tout aussi important, le temps est arrivé pour que cesse le financement fédéral de Planned Parenthood. Le contribuable américain ne devrait pas être en affaires avec ces profiteurs impitoyables. »

Les organisateurs demandent que cette information soit partagée sur Twitter avec le hashtag #PPSellsBabyParts. Ils demandent également que le Congrès américain soit interpellé pour qu’une enquête complète soit menée.

Contact:

Congrès américain

http://www.house.gov/representatives/find/

(202) 224-3121

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire