M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Une très bonne lettre à envoyer à son député sur le projet de loi 52 (euthanasie)

On nous a transmis cette lettre qui apporte des points importants à mentionner sur le projet de loi 52 :

(Quels députés seront solidaires des personnes menacées par le projet de loi 52?)

(Photo : Socialist Canada sur wikipédia.org, licence creative commons)

Cher député,

Le vote d’un député en faveur du projet de loi 52 coûtera des milliers de votes, aux élections qui s’annoncent. Des milliers de personnes ont les yeux rivés sur vous pour sauver le Québec de ce projet de loi inique, antidémocratique, frauduleux, mensonger et illégal, Cette masse de personnes votera contre les députés qui auront voté en faveur du projet de loi 52, annulera son vote, ou n’ira pas voter. Le vote concernant le projet de loi 52 scellera le sort électoral qui s’ensuivra.

1.     Ce projet de loi est invalide parce qu’antidémocratique, mensonger et frauduleux. Puisque jamais la terminologie exacte n’a été utilisée auprès des Québécois concernant l’euthanasie en lien avec le projet de loi 52, le peuple, par ce subterfuge, a l’impression que les expressions « aide médicale à mourir » et « soin de fin de vie » désignent les soins palliatifs, d’autant plus que les promoteurs de cette loi ont toujours nié catégoriquement que ces expressions désignaient l’euthanasie ou le suicide assisté. ll ne s’agit pas ici d’une « aide à mourir », ce qui caractérise les soins palliatifs, mais plutôt d’une « aide à la mise à mort », ce qui est tout autre ;

2.     Ce projet de loi porte atteinte au droit à la sécurité publique enchâssé dans les chartes des droits de la personne québécoise, par la menace réelle que pose le droit de l’État d’induire la mort de ses citoyens. En effet, les promoteurs du projet de loi n’ont cessé de répéter que celui-ci est conçu d’abord et avant tout pour protéger de poursuites éventuelles les médecins qui pratiquent l’euthanasie ;

3.     Ce projet de loi menace l’existence même des soins palliatifs, car il comporte une charge de valeurs bien définie, soit que la dignité d’une personne dépend de son degré d’autonomie. En effet, chaque référence au projet de loi 52 comporte l’expression « mourir dans la dignité ». Les pressions sociales qui découleront d’une telle loi pour que les personnes en perte d’autonomie ainsi stigmatisées « choisissent » l’euthanasie seront grandes. Une fois le mouvement décisionnel orienté vers l’option facile, toute motivation de persévérer dans la voie plus difficile des soins palliatifs s’atténuera, autant chez les soignants que chez les patients, jusqu’à ce que la seule option qui demeure, pour les gens qui souffrent, soit de demander d’être mis à mort.

Il n’est pas trop tard de faire en sorte que les élections imminentes ne scellent pas votre sort, et celui de votre parti, à la négative.

Ward O’Connor
Montcerf-Lytton (Québec) Canada

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire