M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Une infirmière gagne son combat: elle pourra refuser de participer à des avortements

Sur le blog de Jeanne Smits du 23 avril 2012, on trouve cette information:

 

 

 

Une infirmière catholique britannique vient d'obtenir gain de cause à l'occasion du procès qu'elle a intenté à son employeur, une institution du National Health Service (NHS) des Midlands qui voulait la contraindre à travailler dans une unité d'avortement attachée à l'hôpital où elle exerce sa profession. L'infirmière, dont l'identité n'a pas été divulguée, s'est appuyée sur la clause de conscience de la loi d'avortement britannique. L'affaire tournait autour de la définition des types d'action auxquels les objecteurs de conscience pour des motifs religieux ou philosophiques peuvent refuser de coopérer.

L'infirmière avait été menacée de licenciement si elle refusait de travailler dans l'unité d'avortements au moment où son contrat venait d'être augmenté de 15 à 30 heures hebdomadaires.

Elle avait refusé au motif de sa conviction que la vie commence dès la conception et qu'elle ne voulait pas remplir ses obligations professionnelles en travaillant dans un service voué à la pratique de l'avortement : « C'est une forme de meurtre, pour être franche. C'est ainsi que je vois les choses. »

Le procès n'a pas atteint le stade de l'audience judiciaire, puisque l'avocat de l'infirmière, Neil Addison, spécialisé en affaires de discrimination religieuse, a mis en garde le NHS local sur le fait qu'il risquait d'être condamné à ce titre, ainsi que pour harcèlement, s'il menaçait son employée de voir sa carrière brisée. Et le NHS a préféré reculer.

 (source Lifesitenews)

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire