M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Une famille est menacée de mort pour avoir refusé de faire un gâteau célébrant un « mariage » homosexuel

Edie_Delorme_810_500_55_s_c1.jpg

Par Dustin Siggins de LifeSiteNews, traduit par Campagne Québec-Vie

LONGVIEW, Texas, 11 mars 2016 – Des militants LGBT menacent des membres de la famille d’un couple qui a refusé, à cause de leurs convictions chrétiennes, de confectionner un gâteau pour un « mariage » homosexuel, selon l’avocat de la famille.

Edie et David Delorme ont pris les commandes de Kern’s Bake Shop, une entreprise de confection de gâteaux, l’an dernier. Les problèmes ont commencé quand ils ont refusé de faire un gâteau pour Ben Valencia et Luis Marmolejo le 17 février. Selon Micheal Berry de la firme First Liberty, qui a été engagé par les Delorme même si aucune poursuite n’a été intentée, les troubles causés incluent de faux avis Yelp, des commentaires malveillants sur Facebook et des menaces envers la sécurité physique des Delorme et d’au moins un de leurs enfants.

« Notre fils [de 17 ans] a reçu un appel… À l’autre bout du fil, on l’a menacé de faire brûler notre maison et l’agresser avec des bouteilles de bière brisées », raconte Edie à TheBlaze. « Ça, c’était probablement le pire. »

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Berry a raconté à LifeSiteNews que la « propriété des Delorme a été endommagée. Ils ont été victimes de quelques vandalismes mineurs, telle que la destruction de leur boîte aux lettres. Nous avons dénoncé le vandalisme et les menaces au shérif du comté de Harrison. Leur bureau a envoyé un adjoint parler avec les Delorme, et maintenant ils patrouillent le secteur afin de s’assurer qu’aucun méfait supplémentaire ne soit commis envers les Delorme. »

Les Delorme affirment qu’ils ne s’en prennent pas particulièrement aux couples homosexuels, mais qu’ils ne font que suivre fidèlement leurs convictions chrétiennes. Selon Berry, ils ont aussi refusé de faire des gâteaux qui promouvaient la consommation d’alcool et les paris d’argent.

Edie a partagé avec TheBlaze que parce que les gâteaux « célèbrent » les mariages, « nous voulons faire en sorte qu’ils soient parfaits pour nos clients, exactement ce qu’ils veulent… Nous nous dépensons dans la création et ça nous fait plaisir de voir leur joie quand ils découvrent ce que nous avons créé pour eux. »

« Ce gâteau est utilisé pour célébrer leur union. Nous pensons simplement que nous ne devons pas prendre part à la célébration de cette union, parce que ça va contre notre foi », dit-elle.

De son côté, Valencia a affirmé au Longview News-Journal que le refus de confection de gâteau l’a fait sentir « déshumanisé ».

« Ça fait juste te sentir déshumanisé, dit-il. Les gens ne devraient pas avoir à se soucier d’entrer dans un commerce, spécialement un commerce public, et de se faire refouler à cause de qui tu es. »

Pour David, lorsqu’ils reçoivent des appels harcelants et de fausses commandes, « nous disons simplement « Bonne journée ». L’évangile nous demande de tendre l’autre joue, donc c’est ce que nous faisons », partage-t-il avec TheBlaze.

Selon les Delorme, il y a quatre personnes en leur faveur pour chaque personne contre eux. Cela inclut un client homosexuel qui est demeuré un client et un couple homosexuel qui leur a offert leur appui ainsi que des excuses.

« Deux messieurs, un couple, est entré et s’est excusé. Nous leur avons dit que c’était apprécié », raconte Edie.

« Nous espérons que tout le monde abordera la situation avec tolérance et respect, partage Berry à LifeSiteNews. Dans une société pluraliste, les gens vont avoir des opinions différentes. Nous devons protéger cette diversité d’opinions et le droit d’être en désaccord avec d’autres de manière pacifique. Une poursuite en justice serait très inappropriée. Les lois de l’État et du fédéral protègent le droit des Delorme de diriger leur entreprise selon leurs convictions. »

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire