M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un spécialiste déclare que les jeunes deviennent transsexuels parce que c’est à la mode

 

hopital_lady_cliento.JPGHôpital Lady Cliento de Brisbane, Australie, où se trouve la clinique du genre

Par l'abbé Mark Hodges traduit par Campagne Québec-Vie

Brisbane, Australie,12 avril 2017 (LifeSiteNews) - Les enfants pensent que c’est génial d’être transsexuel et beaucoup essaient de définir eux-mêmes leur propre identité, affirme un psychiatre australien.

Le psychiatre Stephen Stathis qui dirige la clinique du genre au Brisbane’s Lady Cilento Children’s Hospital (l'hôpital pour enfant, Lady Cilento de Brisbane) et qui est responsable du diagnostic de la dysphorie du genre, rapporte que « beaucoup » de jeunes « essaient d’être transsexuels afin de se distinguer. »

Il semble qu’il soit à la mode de se déclarer « transsexuel ». « Quelqu’un m’a dit, “Docteur Steve…Je veux devenir transsexuel, c’est la nouvelle tendance,” » relate Stathis.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Dr. Stathis dit aussi que beaucoup de filles veulent devenir transsexuelles à la suite d’agressions sexuelles. « Des filles disent “Si seulement j’avais été un homme, je n’aurais pas subi d’agression” » explique Stathis.

Certains sont tellement convaincus que leur vie serait meilleure s’ils étaient de l’autre sexe, qu’ils posent des actes drastiques ou permanents. Stathis déclare avoir vu de la mutilation génitale, des gens qui essayaient de s’amputer le pénis.

L’Australie a mis sur pied au Lady Cilento Hospital un nouveau « service du genre » pour les enfants, financé par le gouvernement; ils espèrent évaluer 180 jeunes cette année. L’objectif de la plupart des enfants sexuellement désorientés, consiste à obtenir des médicaments pour retarder la puberté ou la thérapie hormonale pour le changement de sexe, ou les deux.

Cependant la plupart des patients traversent simplement une phase normale de leur vie d’adolescent, précise Stathis.

Malgré le sentiment profond de la dysphorie du genre, la plupart des garçons et filles s’identifient à leur sexe de naissance quand ils atteignent la puberté. Dès le début de l’âge adulte, ils ont surmonté leur sentiment antérieur de désorientation sexuelle.

Étant donné que la désorientation est généralement temporaire et que les inhibiteurs d’hormones peuvent causer des dommages permanents, Stathis exige que ses jeunes patients passent par de sérieuses évaluations en santé mentale. Le pédiatre pro-transsexuel insiste aussi pour que les jeunes aient réussi leur « transition sociale », avant qu’il ne prescrive les médicaments pour le changement de sexe.

Les réponses en ligne en réaction au témoignage du Dr Stathis étaient en très grande majorité contre cette façon de considérer le transsexualisme comme quelque chose de sain. Jack dit ceci : « Les gens devraient comprendre une fois pour toutes que le transsexualisme est une maladie mentale; vous pouvez mettre un gant en caoutchouc sur la tête d’un chien et lui attacher un plumeau à la queue, cela ne fera pas de lui une poule. »

Helen fit remarquer: « il est assez normal que beaucoup d'enfants détestent leur corps; mais finalement nous surmontons cela. »

D’autres commentaires étaient plus profonds. Un commentateur écrit : « Il doit y avoir une raison qui explique pourquoi un enfant a l’impression qu’il aimerait être du sexe opposé. La question, c’est d’où vient cette idée ou ce sentiment?...Le fait qu’un enfant dise subitement qu’il souhaite s’habiller ou agir comme le sexe opposé signifie que quelque chose lui est arrivé ou bien qu’ il a été exposé à quelque chose qui a altéré sa vision des choses. »

Publicité



Laissez un commentaire