M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un prêtre debout devant le parlement pour dénoncer l'avortement des enfants...

Sur le site du journal La Presse du 25 septembre 2012:

 

(Le père Tony Van Hee, s.j.)

(Ottawa) Depuis 24 ans, chaque jour où les députés siègent à la Chambre des communes, le prêtre Tony Van Hee manifeste contre l'avortement et jeûne devant le parlement canadien.

Mais mercredi, lorsque les députés voteront sur la motion 312 du député conservateur Stephen Woodworth, il ne sera pas à son poste, à côté de la flamme du centenaire. Le hasard a voulu que, ce jour-là, il soit opéré des cataractes.

«Mieux vaut en rire», dit-il en souriant.

Assis derrière ses pancartes où on peut voir un foetus ensanglanté et des slogans contre l'avortement, l'euthanasie, la contraception et même la sodomie, le prêtre jésuite ne savait toujours pas à quoi s'attendre du vote lorsque La Presse l'a rencontré, hier. 

«L'avortement à l'échelle mondiale est le plus grand péché de l'histoire de l'humanité après la mort du Christ. C'est pourquoi je suis aussi motivé», dit-il en se berçant tranquillement sur sa canne-siège, au milieu des groupes de touristes.

Certains signes lui donnent espoir, comme le fait que de nombreux députés aient pris la parole à la Chambre des communes vendredi dernier pour appuyer la motion de leur collègue Woodworth. (...)

Mais même si la motion ne passe pas, Tony Van Hee voit le vote d'un bon oeil. «Si nous ne gagnons pas, ce sera malheureux, mais au moins l'opposition n'aura plus autant l'argument que Harper a un programme caché. Ce sera une demi-victoire.»

De toute manière, selon lui, ce débat n'est pas près de disparaître, tant au Canada qu'au Parlement fédéral. «Cette question ne va jamais mourir. On ne peut pas survivre comme société quand on tue un enfant innocent et sans défense.»

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire