M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Un « petit miraculé » survit à un avortement à 26 semaines

baby-eyes-672x372.jpg

Par LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Un petit garçon, survivant d’un avortement tardif raté, a été surnommé le « petit miraculé » par la juge qui a confié sa garde à la famille du père. Le petit « A. » est né en août 2013, après 26 semaines de grossesse suite à une tentative d’avortement ratée qui avait provoqué chez sa mère une série d’attaques. 

D’après le Telegraph, des docteurs ont donné des médicaments censés provoquer l’avortement à cette femme bosniaque qui avait immigré en Grande-Bretagne. Cependant, le petit A. a survécu et a passé les 5 mois suivants à l’hôpital avant d’en sortir en décembre 2013. Il a ensuite été placé en famille d’accueil, sa mère ayant été jugée incapable de l’élever, ou simplement peu disposée à assumer cette responsabilité. La mère du petit A. avait épousé un Anglais après avoir immigré de Bosnie, mais elle a ensuite divorcé et rencontré le père de l’enfant sur un site de rencontres. 

Elle prétendait que le père, un Nigérian musulman, était violent et essayait de la forcer à porter le hijab, et faisait souvent de crises de colère (notamment quand elle lui a annoncé qu’elle était enceinte).

Au tribunal des familles de l’Est de Londres, la juge Carol Atkinson a confié la garde du petit A. à son père et ses parents, mais elle a cependant autorisé la mère à lui rendre visite. Atkinson a noté qu’il était « assez remarquable » que l’enfant ait survécu à cette tentative d’avortement. 

 « A. est un petit miraculé, a-t-elle dit. Il a survécu à un début de vie traumatisant. Cependant, il aura toute sa vie des besoins de santé considérables qui auront un impact émotionnel et social sur lui. »

« Il aura besoin d’une famille capable de comprendre et de répondre à ces besoins importants et qui pourra lui donner la priorité », a-t-elle ajouté.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire