M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Avent et Noël 2017

1941 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 10 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Votre générosité nous permet de dire les vérités que d’autres ne peuvent simplement pas dire tout haut !

Merci de votre appui,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un « petit miraculé » survit à un avortement à 26 semaines

baby-eyes-672x372.jpg

Par LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Un petit garçon, survivant d’un avortement tardif raté, a été surnommé le « petit miraculé » par la juge qui a confié sa garde à la famille du père. Le petit « A. » est né en août 2013, après 26 semaines de grossesse suite à une tentative d’avortement ratée qui avait provoqué chez sa mère une série d’attaques. 

D’après le Telegraph, des docteurs ont donné des médicaments censés provoquer l’avortement à cette femme bosniaque qui avait immigré en Grande-Bretagne. Cependant, le petit A. a survécu et a passé les 5 mois suivants à l’hôpital avant d’en sortir en décembre 2013. Il a ensuite été placé en famille d’accueil, sa mère ayant été jugée incapable de l’élever, ou simplement peu disposée à assumer cette responsabilité. La mère du petit A. avait épousé un Anglais après avoir immigré de Bosnie, mais elle a ensuite divorcé et rencontré le père de l’enfant sur un site de rencontres. 

Elle prétendait que le père, un Nigérian musulman, était violent et essayait de la forcer à porter le hijab, et faisait souvent de crises de colère (notamment quand elle lui a annoncé qu’elle était enceinte).

Au tribunal des familles de l’Est de Londres, la juge Carol Atkinson a confié la garde du petit A. à son père et ses parents, mais elle a cependant autorisé la mère à lui rendre visite. Atkinson a noté qu’il était « assez remarquable » que l’enfant ait survécu à cette tentative d’avortement. 

 « A. est un petit miraculé, a-t-elle dit. Il a survécu à un début de vie traumatisant. Cependant, il aura toute sa vie des besoins de santé considérables qui auront un impact émotionnel et social sur lui. »

« Il aura besoin d’une famille capable de comprendre et de répondre à ces besoins importants et qui pourra lui donner la priorité », a-t-elle ajouté.

Campagne de financement Avent et Noël 2017. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

éclaireurs des consciences

Merci de garantir qu’au Québec il y ait au moins un organisme qui puisse dénoncer les dérives de notre époque.

1941 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 10 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire