M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Un « bébé miracle » naît d’une maman dans le coma après que la famille ait décidé de laisser grandir l’enfant

BabyFaith_450_299_55.jpg

Par Kirsten Andersen de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Les membres d’une famille d’Alaska rurale accueillent un « bébé miracle » qu’ils ont nommé Faith (prénom signifiant foi), après qu’elle soit née par césarienne le 8 juillet de mère mourante, qui a été dans le coma et sous maintien artificiel des fonctions vitales pour les six derniers mois.

Personne ne savait que Jessie Ayagalria était enceinte lorsqu’elle fut atteinte d’une crise suivie d’un arrêt cardiaque durant le mois de janvier 2014. Cette femme de 29 ans, vivait avec sa tante et parlait de ses plans de mariage avec son petit ami qu’elle fréquentait depuis dix ans. Sa mère, Shirley Jerry, a dit à la station locale KTTU qu’avant qu’Ayagalria s’effondre, celle-ci riait et parlait avec les membres de sa famille. Tout semblait bien aller.

« Je pouvais l’entendre rire avec son oncle et son autre sœur », rapporte Jerry au KTTU. « Je me rappelle aussi qu’ils m’ont appelée à l’aide et je leur ai dit d’appeler les services d’urgence. C’est arrivé si vite ».

Les ambulanciers ont réussi à redémarrer le cœur d’Ayagalria et à la transporter jusqu’à un hôpital local. A leur arrivée, les médecins l’ont examinée et ont décidé de la transférer dans un hôpital mieux équipé d’Anchorage. Cependant, avant de l’embarquer dans l’hélicoptère, ils donnèrent à la famille une nouvelle étonnante : leur examen médical avait révélé qu’Ayagalria était enceinte de trois mois.

La joie de la famille à la nouvelle de l’enfant à naître se transforma vite en chagrin. A l’arrivée de la famille à Anchorage, les docteurs les informèrent qu’Ayagalria n’avait plus d’activité cérébrale mesurable – elle était considérée comme ayant une mort cérébrale, et ne se réveillerait probablement plus.

L’oncle d’Ayagalria, Henry Combs dit aux médias que le premier instinct de la famille était de débrancher Ayagalria (d’arrêter le maintien vital artificiel) et de laisser le bébé partir. Ils ne pensaient pas qu’avec tant de mois restants de grossesse, il serait possible pour l’enfant à naître de grandir.

« Au départ, il n’y avait pas beaucoup d’espoir. La plupart des médecins à l’ANMC (Centre médical de naissance d’Alaska) dirent qu’elle ne pourrait pas porter le bébé, que cela ne marcherait pas », dit Combs au KUYK.

Cependant, un neurologue, le Dr Brian Trimble, les pressa de reconsidérer leur décision. Il dit qu’il était envisageable, avec l’aide d’une alimentation par sonde, de l’oxygène et une réhydratation par intraveineuse, qu’Ayagalria serait capable de porter le bébé jusqu’à ce qu’il soit viable.

« J’ai pensé perdre une fille et un bébé jusqu’à ce que j’apprenne qu’elle pouvait le porter », dit Shirley Jerry au KTVA. « J’ai voulu tenter le coup ».

En définitive, bébé Faith a pu continuer à grandir dans le ventre de sa mère jusqu’à la 35ème semaine de grossesse, où elle a été accouchée par césarienne. Faith eut des problèmes respiratoires et passa quelques jours dans l’unité néo-natale de soins intensifs, dont elle a depuis été libérée; sa famille dit qu’elle va bien. La sœur d’Ayagalria, Krissy Medina, projette d’adopter légalement l’enfant.

« Elle mange bien plus. Elle grandit. Elle me fait rire chaque jour », dit Medina au KYUK. « C’est comme si ma sœur était née à nouveau. Tout son visage lui ressemble, particulièrement son nez et ses joues ».

« Elle est étonnante et dépasse chaque jour les attentes des médecins », c’est ce qu’a écrit la cousine d’Ayagalria, Catherine Greydanus, sur la page « GoFundMe » (ce qui signifie « viens me financer »), où elle poste des mises à jour et lève des fonds pour le soin de bébé Faith. « C’est vraiment une battante ».

« C’est incroyable (étonnant) que nous ayons réussi à aller sur cette voie, car nous n’étions pas certains de l’aboutissement, que nous pourrions la voir et la porter, et maintenant qu’elle est en bonne santé, chaque jour est une bénédiction », dit Greydanus à la KTVA.

Quant à Ayagalria, sa famille a arrêté le maintien vital artificiel après la naissance de bébé Faith. Elle mourut trois jours plus tard. Ses obsèques furent tenues le samedi suivant. Henry Combs déclara au KYUK qu’il croit que l’abus d’alcool de sa nièce serait la cause qui l’a menée à la crise cardiaque dont découle sa mort. Il dit qu’il ressent le besoin de partager cette part de l’histoire d’Ayagalria, l’alcoolisme est un problème très répandu à Bethel, la ville rurale d’Alaska où vit sa famille. (…)
Cependant, malgré la perte insensée et tragique de sa jeune nièce, Combs dit que la naissance de bébé Faith a renouvelé sa propre foi en Dieu et dans les miracles.

« Dans les pires situations, il y a toujours de l’espoir et la foi », déclara Combs au KYUK. « Vous savez, toute cette histoire a vraiment mis notre famille à l’épreuve dans sa foi et dans son espérance. Parfois, il nous est arrivé de perdre tout espoir, toute foi. Parfois, nous tirions tous ensemble – c’était un long chemin. Ce que j’en retiens, c’est que ça a renouvelé ma foi, mon espérance, vous savez, que les miracles se produisent. Bébé Faith en est la preuve vivante, ici même ».

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire