M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Trouvé dans un sac de poubelle, Eddie est aujourd’hui une source de joie extraordinaire pour sa famille adoptive

trisomie-21.JPG

Par Nancy Flanders de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

«Maman, où toi ?» crie Eddie, durant l’entrevue que donne sa mère en vue d’un documentaire sur son adoption. Une très belle histoire même si elle débute de façon tragique.

Eddie est né en Équateur mais fut immédiatement jeté aux vidanges. Un menuisier qui sortait de son atelier remarqua que quelque chose bougeait dans un sac de poubelle déposé tout près de la benne à ordures. L’ayant ouvert, il y découvrit un petit bébé atteint du syndrome de Down (trisomie 21). C’est un policier qui apporta le bébé à un orphelinat consacré aux enfants avec besoins spéciaux ; par la suite, on lui donna le prénom du policier en question, Eddie.

Quelques mois plus tard, Rachel et Jim Van Eerden ainsi que leurs deux aînés (d’une famille de 10) vinrent en Équateur en mission humanitaire. La veille de leur départ les trouva à l’orphelinat en question.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

« Durant cette visite, j’aperçus ce petit bébé, raconta Rachel à la personne qui faisait l’entrevue, et ce fut alors le coup de foudre ».

La famille décida alors de l’adopter mais, tel que confié à l’organisme News and Record, ce processus exigea quelques années et la famille dut faire face à plusieurs difficultés sans pour autant être ébranlée dans sa décision.

« Notre foi joua un rôle important tout au long de ce processus, ce qui nous permit de demeurer forts et déterminés ».

Plusieurs amis se posaient des questions sur l’à-propos,  pour une famille de 10 enfants, de passer des années à s’efforcer d’adopter un enfant handicapé et originaire d’un pays étranger.

« Voilà ce que pensaient sûrement bien des gens, avoua Rachel Van Eerden : Comment pouvions-nous avec déjà dix enfants entreprendre d’adopter un enfant aux besoins spéciaux ? Malgré les sacrifices impliqués, Eddie nous a quand même comblés bien au-delà de nos attentes». 

Pour sa part, Jim Van Eerden aime se rappeler un de ces moments qui ont valu à Eddie, de la part de sa famille, le surnom d’Ambassadeur d’amour :

« Nous étions à l’église et subitement Eddie se dirigea tout droit vers une personne pour l’embrasser. Par après, cette personne s’étant mise à pleurer, nous avons alors compris que notre petit Eddie avait discerné son état de détresse alors que nous l’ignorions ».

« Eddie est maintenant âgé de dix ans et demeure encore pour nous un motif de joie ; il n’hésite pas à partager ses caresses et ses sourires et il se fait des amis là où il passe. »

« Il nous attire au Christ, avoua Rachel Van Eerden à travers ses larmes, et j’espère bien être une digne mère de Eddie Mateo Van Eerden. »

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire