M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

La Ville de Toronto menacée de poursuite judiciaire après avoir refusé un festival de musique chrétienne

Christian_Music_copy.jpg

Toronto, le 3 novembre 2015 (LifeSiteNews) – La Ville de Toronto est actuellement menacée de poursuite judiciaire pour son refus d'accorder à un groupe chrétien le permis d'utiliser une place bien en vue du centre-ville pour son festival musical annuel l'année prochaine. Tout cela, parce que la Ville a jugé que chanter le nom de Jésus dans un lieu public va à l'encontre de sa politique contre le prosélytisme.

Dans sa lettre d'avertissement légal présentée à la Ville de Toronto aujourd’hui, le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles a déclaré : «Cette décision constitue une violation directe des libertés fondamentales d'expression et de religion garanties par la Charte canadienne des droits et libertés.»

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

«Nous demandons que vous renversiez immédiatement cette décision et approuviez la demande de Voix des Nations. À défaut de le faire, une poursuite judiciaire sera nécessaire contre la Ville de Toronto et la Commission de gestion de Yonge-Dundas Square (YDS) pour leur censure d'expression et de violation de la liberté religieuse,» stipule la lettre de quatre pages signée par l'avocat du Centre de justice Marty Moore.

LifeSiteNews a révélé la semaine dernière l'histoire au sujet du groupe chrétien à qui on a refusé le permis pour son événement annuel célébrant le Christianisme par la musique et la danse en direct sur la Place Yonge-Dundas Square au centre-ville de Toronto. 

La Voix des nations (VON) utilisait le Square sans problème depuis cinq ans. L’événement du 1er août de cette année a présenté 19 différentes performances dont des chœurs d'enfants et des groupes populaires chrétiens où des chants de louanges et d'adoration comme “Days of Elijah”ont été présentés.

Mais lorsque le coordinateur des activités de Voix des Nations, Leye Oyelani, a contacté la gérante d’événements du Square, Natalie Belman, afin de demander le permis pour la prochaine année, on lui a signalé que le permis ne serait pas donné et qu'il devrait chercher une place ailleurs. 

«J'ai déjà avisé Peter [Paresh, Directeur de VON] que nous n'allons pas vous autoriser pour l'an prochain à cause du prosélytisme sur le square, et que c'est un gros problème pour nous» a dit Belman dans une transcription de la conversation du 23 octobre obtenue par LifeSiteNews.

«Si vous louangez Jésus, 'louez le Seigneur', et qu''il n'y a pas de Dieu comme Jehovah', ce genre de choses, c'est du prosélytisme», a-t-elle dit.

Oyelani a alors dit qu'il ne pensait pas que de chanter Dieu «serait un problème» étant donné que c'est un événement chrétien.

«C'est un gros problème,» a répondu Belman. «Ce genre de choses, sur la scène, n'est pas acceptable.»

Le Centre de justice voit la décision de la Ville comme une «violation directe des libertés d'expression et de religion fondamentales qui sont garanties par la Charte canadienne des droits et libertés.»

«Nous leur donnons jusqu'à mardi le 10 novembre et nous espérons qu'ils vont faire le bon choix» a déclaré le président du Centre, John Carpay, à LifeSiteNews.

Carpay a qualifié la décision de la Ville de «censure illégale basée sur le contenu et une attaque flagrante contre les libertés de religion et d'expression de la Charte.»

«La place publique appartient au public, y compris tous les gens de toutes confessions religieuses, origines ethniques et appartenances culturelles et politiques,» a-t-il dit dans un communiqué de presse.

Le Centre de justice a souligné l'hypocrisie de la Ville dans l'interdiction du festival sur la place.

Il a déclaré dans un communiqué de presse que «La Ville n'a eu aucun scrupule au sujet de chant interactif de mantras de Hare Krishna au Square Yonge-Dundas (7 juin 2015), une vigile aux chandelles contre l'islamophobie (13 février 2015), un rassemblement de soutien à la légalisation de la marijuana (14 août 2014) et de nombreux événements de la Fierté».

Les chrétiens vivant à Toronto ont dit à LifeSiteNews que la discrimination de la Ville contre les chrétiens a eu pour effet de galvaniser la communauté chrétienne.

«L'article a touché un nerf dans la communauté chrétienne. C'est encourageant. Nous sommes plus forts lorsque nous nous unissons,» a dit Ben Robinson, directeur de l'annuaire des entreprises chrétiennes de Toronto et commanditaire des événements précédents de VON, à LifeSiteNews.

Une pétition lancée par LifeSiteNews au maire de Toronto John Tory ainsi qu'à la Ville de Toronto demandant que la décision soit révoquée a été signée par 21 800 personnes jusqu'à maintenant. La pétition avec les noms de ceux qui l'ont signée sera imprimée et délivrée en mains propres aux responsables de la Ville dans les jours qui viennent.

On prévoit également un rassemblement qui serait organisé par le Révérend David Lynn, prédicateur de rue et fondateur de L'Espace positif chrétien & Arrêtez l'intimidation des chrétiens maintenant. Les détails du rassemblement seront dévoilés sous peu au Stop Bullying Christians Now.

Carpay espère que la Ville prendra la bonne décision.

 «Dans notre société diverse, multiculturelle, libre et démocratique, ce n'est pas du devoir de l'État de s'assurer que chacun accepte les points de vues et les croyances exprimés par les autres sur la place publique. C'est plutôt le devoir de l'État de s'assurer que chacun ait le droit d'exprimer ses vues et croyances sur la place publique,» a-t-il dit.

Note de l'Éditeur : La Voix des nations organise une levée de fonds de défense juridique. Un don sécurisé en ligne peut être fait à voicesofthenations.com, et en cliquant sur «Faire un don unique» en haut à droite.

Publicité

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire