M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Sur la « non-viabilité » de l'enfant à naître

Un commentaire pertinent paru sur le site doomshow.wordpress.com, le 21 août 2013 » :

 

 

(À quel âge cet enfant sera-t-il « viable » s'il est laissé à lui-même dans une forêt?)

 

 

Pour bien situer le débat sur l’avortement, je pense qu’il nous faut d’abord comprendre ce qu’il faut entendre par un organisme non-viable. Depuis sa micro-réalité, l’on peut certainement dire que l’organisme appelé "zigote" (premier point de contact réel entre le spermatozoïde et l’ovule) est reconnu comme un organisme non-viable au même titre qu’un enfant abandonné par ses parents dans les bois à l’âge de trois mois. L’enfant de trois mois est non-viable parce qu’il ne survivra pas. Il mourra de faim ou d’autres causes. Mais il mourra. Il est non-viable parce qu’il est séparé de qui peut le tenir en vie.

Ceci compris on peut écarter, comme "réalité" qui justifierait l’avortement, le principe de non-viabilité de "zigote". Pourquoi ? Parce que quiconque, en état normal, trouverait un enfant de trois mois (c-à-d un corps non-viable) dans les bois, seul et abandonné, le sauverait de la mort certaine qui l’attend. Il l’accueillerait chez lui ou le confierait à un organisation médicale. C’est normal. L’enfant est re-mis dans une situation viable comme le "zigote" est viable dans le corps qui le protège et le nourrit. Donc le principe irréaliste ou incorrect de non-viabilité d’un organisme à l’intérieur du corps qui le protège et le nourrit, quelque soit son stade de croissance, oblige au droit absolu d’être protégé et nourrit. Cela pour l’aspect humain du débat sur l’avortement. (...)

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

3502 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Objectif atteint ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire