M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Radio-Canada ne donne la parole qu'à des promoteurs de l'avortement et de l'homoparentalité

À l'émission « La période de question » de Radio-Canada du 8 août 2014, deux invités venaient parler des 25 ans de l'affaire Chantale Daigle : la présidente du conseil du Statut de la femme, Julie Miville-Dechêne, et un avorteur de métier de la clinique Fémina. Julie Miville-Dechêne sera également en entrevue sur les ondes de la radio d'État.

Même si les spectateurs peuvent poser des questions, ils doivent passer un premier filtrage au téléphone. S'ils réussissent à le passer et qu'ils posent leur question, le contrôle de la parole demeure à l'animatrice et aux deux invités qui ont ainsi toujours le dernier mot.

Il en était de même le 6 août où l'émission portait sur la propagande LGBT dans les garderies, propagande désirée par la Centrale des Syndicats du Québec. Deux invités en faveur de l'« homoparentalité » détenaient le pouvoir du dernier mot.

Il est important de savoir que dans ce domaine, Radio-Canada fait office de propagandiste.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire