M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Persécution: une association qui aide gratuitement des personnes mal à l'aise avec leur homosexualité à changer d'orientation, est en proie à de virulentes critiques

psychotherapie.JPG

Par Peter Sprigg de FRCBlog - traduit par Campagne Québec-Vie

Le 17 juin 2015 –  La liberté et l'intimité, qualités inhérentes à toute relation qui existe entre un conseiller personnel et son client, sont actuellement en proie à des attaques scandaleuses dans l'État du New Jersey. Le Southern Poverty Law Center (qui est une association américaine reconnue pour ses travaux de surveillance sur la dite extrême droite et les associations prônant la haine aux États-Unis) cherche à détruire cette petite association juive du nom de JONAH (Jews Offering New Alternatives for Healing, c'est-à-dire : des Juifs qui offrent de nouvelles alternatives de soins). Leur offense ? Envoyer des personnes homosexuelles (juives la plupart du temps, mais pas seulement) qui vivent mal leur condition vers des conseillers personnels qui peuvent les aider à vaincre ces attirances pour finalement vivre en accord avec l'enseignement biblique de la Torah. 

Le SPLC se sert de la loi sur la fraude à la consommation, qui, dans l'État du New Jersey, est incroyablement draconienne. Leur argument : c'est en soi une fraude que d'avancer qu'un changement d'orientation sexuelle est possible, et ce grâce à l'aide d'un conseiller personnel. 

On pourrait croire que les militants homosexuels - qui ont longtemps demandé à ce que leur capacité à choisir la façon dont ils répondent à leurs attirances soit respectée - hausseraient les épaules et s'écriraient « Qu'est-ce que ça peut bien me faire ? » face à des situations telles que celles que rencontrent certaines personnes qui ne souhaitent pas donner suite à leurs attirances homosexuelles ! Sauf que certaines personnes qui changent d'orientation sexuelle, ça ébranle complètement l'idée selon laquelle c'est tout à fait impossible, aussi impossible que changer de race. Idée qui servit d'ailleurs d'argument aux militants homosexuels pour gagner l'affirmation et la consécration de leur sexualité par l'opinion et ce, sous prétexte de « non-discrimination ».

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

A la place, un effort concerté pour discréditer ce qui est globalement appelé « travail pour changer d'orientation sexuelle » (abrégé par ces initiales : SOCE ) émane d'organisations professionnelles telles que l'American Psychological Association et s'est propagé jusqu'aux chambres législatives de plusieurs États, dont la Californie, le New Jersey et le district de Columbia, qui ont déjà promulgué des lois pour proscrire SOCE sur les mineurs, quand bien même il est réalisé par des professionnels de la santé autorisés à pratiquer. L'action en justice contre JONAH (qui vise SOCE aussi bien pour les adultes que pour les mineurs, et aussi bien en tant qu'activité pratiquée par des « coachs personnels » non qualifiés qu'en tant qu'activité pratiquée par des prestataires autorisés de soins de santé mentale) est le deuxième volet de ce recours en justice.

Austin Ruse, militant pour la famille et écrivain, a rendu un service très utile en couvrant les deux premières semaines du procès JONAH pour Breitbart.com. Puisque la presse laïque montre une préférence pour les plaignants, le reportage de Ruse (ainsi qu'un article du thérapeute et ancien homosexuel Chritopher Doyle) constituent une interprétation différente qui en vaut le coût.

Dans cet article, Ruse donne un aperçu du procès pendant la sélection du jury.

Christopher Doyle décrit le premier jour du procès ici.

Les médias ont déjà rendu leur jugement contre JONAH dans « le procès du siècle »

Ici, Ruse fait le reportage du deuxième jour du procès en incluant les déclarations contradictoires faites par l'un des plaignants du SPLC. 

Ruse raconte l'histoire de JONAH ici.

Ruse parle des menaces de mort qu'ont reçues le co-fondateur de JONAH, Arthur Goldberg, et son avocat Charles LiMandri, dans cet article sur le quatrième jour du procès.

Ruse rapporte que LiMandri a fourni un travail exceptionnel en faisant comparaître les plaignants et leurs témoins. Son organisation, le Freedom of Conscience Defense Fund (le fond de défense de la liberté de conscience) a besoin du soutien de toutes les personnes amoureuses de la liberté, de quelque confession soient-elles, pour pouvoir payer les frais mirobolants de ce procès qui n'en finit pas depuis 2012. Afin de poursuivre votre lecture du procès et pour soutenir la défense, rendez-vous sur www.ConscienceDefense.org.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire