M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Née avec une partie du cerveau en moins, Nika commence une vie nouvelle avec sa mère adoptive

1-nika-672x350.jpg

Par Nancy Flanders de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Alors que Sarah Conque participait à une mission humanitaire de deux ans en Haïti en 2014 en tant que bénévole au centre médical pour enfants Danita, une jeune mère arriva portant dans ses bras une petite fille de trois mois atteinte d’hydrocéphalie.

2-IMG_0034-1-525x700.jpg

Conque pouvait bien voir que la petite Nika avait un besoin urgent de soins médicaux. Elle demanda donc à la mère de suivre une série de thérapies récréatives deux fois par semaine avec celle-ci, l’assurant qu’elle l’aiderait à trouver et à obtenir les ressources nécessaires pour aider le bébé.

Conque put offrir à Nika l’accès à un programme pour les enfants atteints d’hydrocéphalie dans un hôpital de Port-au-Prince après un voyage de dix heures en autobus. Cela en valut la peine. Nika fut sélectionnée pour subir une chirurgie afin de lui placer un tube au cerveau de manière à évacuer les liquides céphalo-rachidiens. À neuf mois, elle eut sa première neurochirurgie.

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Malheureusement, la mère de Nika l’abandonna à l’hôpital. Lorsqu’elle revint pour elle, Conque passa les mois suivants à la supplier d’aider sa fille, de l’amener aux rendez-vous et de participer aux programmes visant l’amélioration de sa santé. Toutefois, sa mère continua à négliger les soins du bébé. Conque raconte cette période difficile sur son blogue :

Je devenais de plus en plus préoccupée quant à la récupération de Nika, après avoir vu qu’après deux mois sa mère ne l’avait pas encore amenée voir le médecin. J’étais aussi curieuse de voir les résultats de la chirurgie qu’on avait difficilement réussi à obtenir. J’étais préoccupée pour Nika, mais tout ce que je pouvais faire était de prier pour que Dieu la protège et qu’il lui apporte du réconfort, peu importe l’endroit où elle se trouve. Ce n’est que 4 mois plus tard, alors que Nika était âgée de 9 mois, que sa mère l’a ramenée au centre médical. J’étais soulagée de voir Nika vivante, mais j’étais attristée de voir que la chirurgie n’avait pas fonctionné avec elle. Les liquides revenaient encore vite et elle était souvent victime de convulsions. À cause du manque de soins et la détérioration de sa santé, Nika était en train de souffrir d’un début de malnutrition.

Nika a été inscrite dans un programme gratuit pour les enfants visant à combattre la malnutrition, mais sa mère ne l’amenait pas régulièrement aux rencontres. Conque réalisa que le bébé souffrait de malnutrition non pas à cause de sa condition, mais à cause de la négligence de sa mère. Conque finit par découvrir que la mère biologique de Nika avait été une prostituée et qu’elle avait ingéré du poison dans l’effort de se faire avorter, causant ainsi la condition de Nika.

Finalement, en août 2014, elle fut capable de se rendre à la résidence de la famille de Nika. Elle y trouva la petite couchée sur un sac de riz, entourée de vidanges et de chiens. Elle avait alors 11 mois, mais ne pesait que 6 livres, consistant pour la majorité du liquide présent dans son cerveau. C’était un miracle qu’elle soit encore en vie.

Le jour suivant, Conque demanda au président et directeur général de l’hôpital pour enfants Danita s’ils pouvaient transférer Nika à l’orphelinat de l’établissement. Ils acceptèrent, ainsi que la mère de cette dernière.

Nika avait encore beaucoup de chemin à parcourir et les chances n’étaient pas en sa faveur. Conque apprit le vrai diagnostic de la petite : l’hydranencéphalie, qui consiste en l’absence d’hémisphères cérébraux du cerveau. Selon les médecins de Nika, 90 % des bébés atteints de ce trouble meurent avant d’atteindre l’âge de 1 an. Beaucoup de prières, de visites des médecins et une sonde d’alimentation aidèrent le bébé à surmonter ces embûches. Avec Conque comme gardienne, Nika est passée d’être proche de la mort avec ses organes défectueux à l’obtention d’un visa médical et au départ pour la Floride afin d’obtenir un nouveau tube.

Après sa chirurgie en mai, la circonférence de sa tête a diminué de deux pouces et cinq livres de liquides ont été évacuées.

« Nika fait constamment des progrès et grandit chaque jour, écrit Conque. À chaque respiration, elle va à l’encontre de toutes probabilités et prouve que l’impossible est possible pour Dieu. »

Nika est maintenant âgée de deux ans et habite en Louisiane avec Conque qui écrit :

Nous savons que Nika possède un grand avenir et un but sur cette terre. Nous savons que Dieu fait chacun de nous en accord avec ses projets et pour cette raison et plus encore, nous choisissons la vie, toujours… peu importe le pronostic. Nous savons que les manuels médicaux ont beaucoup à dire sur notre corps, mais nous nous réjouissons de savoir que nous ne consistons pas seulement que de ce corps. Nous avons un esprit et une âme aussi, qui sont plus forts que les statistiques.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire