M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1706 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Montée de l'intolérance aux religions dans le monde et au Québec...

Sur le site de Radio Ville-Marie du 27 août 2012:

 

(carte des chrétiens au Moyen-Orient et au Mahgreb)

 

 

L’Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU à Genève est préoccupé par la montée de l’intolérance religieuse dans le monde. Les chrétiens constituent le groupe religieux le plus persécuté au monde, a rappelé Mgr Silvano Tomasi le 23 août 2012, lors du Meeting pour l’Amitié entre les Peuples, dans la ville italienne de Rimini.

Mgr Tomasi a relevé une stratégie en vogue dans la culture occidentale, celle de dire ou de penser que la religion entrave les libertés individuelles. Mais c’est oublier de préciser qu’en s’efforçant de supprimer toute intervention publique de la religion, les États, ainsi que des groupes culturels ou sociaux, violent les droits des croyants.

Le Parti Québécois, avec son désir d'imposer une charte de la laïcité fermée, s'inscrit dans cette volonté de faire disparaître tout signe religieux de l'espace public.

Louise Mailloux, laïciste intégriste, vient de faire paraître un article sur la religion et le Parti Québécois. Elle résume ainsi la position de certaines religions sur la charte de la laïcité et laisse percevoir certains objectifs totalitaires du Parti Québécois:

Les intentions du Parti québécois (PQ) en matière de laïcité ont provoqué de vives réactions chez les religieux.

Ainsi, le porte-parole du Conseil musulman de Montréal, Salam Elmenyawi, déconseille à ceux-ci de voter pour le PQ.

Dans un communiqué émis à la suite de l’annonce du projet d’une Charte de la laïcité, il écrit que « le PQ a opté pour la diffusion d’idées xénophobes dans une tentative désespérée de reconquérir le pouvoir par la propagation de la haine et de l’islamophobie, par les atteintes aux droits fondamentaux, par la fabrication de crises et par la division de notre société».

«Nous conseillons fortement à tous les Québécois de prendre une décision éclairée et d’envoyer un message fort lors des élections au PQ, c’est-à-dire que la division sectaire et le ciblage des communautés religieuses ne sont pas acceptables.»

Ajoutons également qu’un citoyen québécois de confession musulmane a mis une pétition en ligne au pour s’opposer au projet du PQ.

La présentation de celle-ci mentionne que «dans le cas d’une victoire électorale, le parti québécois compte adopter une charte qui interdit, entre autres, l’accès à un poste de travail dans la fonction publique à toute personne portant un signe religieux jugé ostentatoire à l’exemple du foulard islamique. Ce chapitre du projet électoral du parti québécois est synonyme d’institutionnalisation d’une ségrégation qui ne dit pas son nom et d’occultation de toute une partie de notre société pour motif de convictions religieuses».(...)

De son côté, l’organisme de défense des droits de la communauté juive B’nai Brith a publié un communiqué dans lequel il s’élève contre l’idée d’instaurer une charte de la laïcité qui restreindrait des droits fondamentaux tels la liberté d’expression religieuse garantie par les Chartes canadienne et québécoise et réduirait la diversité de la société québécoise.

Une telle mobilisation des cultes contre le PQ n’a rien d’étonnant surtout que ceux-ci ne sont pas sans ignorer que cette Charte québécoise de la laïcité pourrait notamment inclure un élément important figurant dans le programme du Parti québécois au chapitre de l’éducation, stipulant qu’un gouvernement souverainiste «cessera de subventionner les écoles privées axées essentiellement sur l’enseignement de la religion qui ne respectent pas le régime pédagogique ainsi que les écoles dont les admissions sont fondées sur l’appartenance confessionnelle».

Là, on parle des vraies affaires! Et vous avez ici de quoi effrayer tous ces religieux qui souhaitent continuer à recevoir des subventions de l’État pour financer leurs écoles religieuses. Money talks!. Voilà un enjeu de taille.

Une histoire à finir…

Avec l’élection du PQ, le 4 septembre prochain, jamais de toute son histoire, le Québec n’aura été si proche d’une affirmation constitutionnelle de sa laïcité et d’une protection juridique de celle-ci. Une Charte de la laïcité ne ferait pas disparaître les religions comme le maire Tremblay aime à le faire croire, mais elle limiterait leurs prétentions politiques à vouloir nous imposer leurs valeurs rétrogrades et sexistes qui contredisent l’égalité des sexes et propagent l’homophobie dont trop de jeunes sont victimes à l’école.

Une telle Charte aurait également le mérite de proposer des balises claires et objectives en matière d’accommodements religieux et mettrait fin à l’arbitraire du cas par cas.

À part le PQ, aucun autre parti n’a de propositions concrètes pour défendre notre laïcité. Bien sûr, Québec solidaire (QS) vous dira qu’ils sont en faveur de la laïcité, que les institutions publiques doivent être neutres, mais en prenant bien soin de taire qu’ils sont aussi en faveur d’une affirmation multiculturelle de l’identité religieuse des individus.

Autrement dit, pas de crucifix à l’Assemblée nationale, mais pour les employés de l’État, les infirmières, les médecins, les enseignants, les éducatrices dans les Centres de la petite enfance, QS défend le port de signes religieux.

Et même pour une femme musulmane qui porterait le niqab dans nos institutions publiques, quelle est la position de QS si ces femmes ne sont pas «en contact avec le public»?

(...)Un siècle plus tard, la Révolution tranquille nous a propulsés dans un Québec moderne en laïcisant nos institutions publiques. Nos écoles publiques viennent à peine d’être déconfessionnalisées.

Ces acquis importants doivent être préservés, mais nous devons aussi aller de l’avant et terminer ce que nous avons commencé. Nous devons avoir ce courage. Le 4 septembre prochain, nous avons une histoire à finir…

Oui, le Parti Québécois de Pauline Marois et Lise Payette a une histoire à finir avec le christianisme. Mme Marois a manifesté clairement qu'elle pouvait se passer des souverainistes conservateurs, qu'elle encourageait à voter pour les deux autres partis politiques, soit la CAQ et le Parti Libéral. Elle s'est reprise une heure plus tard pour dire qu'elle croyait que l'on parlait des conservateurs fédéraux... Ah? Et quels sont les deux partis conservateurs fédéraux???

 Espérons que les 33% de voix promises au Parti Québécois selon les sondages actuels ne suffiront pas à en faire un gouvernement majoritaire. La liberté de conscience, la liberté religieuse, simplement la liberté, dépend du résultat de cette élection.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1706 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire