M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Avent et Noël 2017

1926 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Votre générosité nous permet de dire les vérités que d’autres ne peuvent simplement pas dire tout haut !

Merci de votre appui,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Mgr Simard dénonce la charte des « valeurs québécoises »

Sur le site de radiovm.com du 6 septembre 2013, cette entrevue de Philippe Vaillancourt dont voici un extrait:

(Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield)

 

 

« Je crois que la personne a le droit d’exprimer sa religion et de la vivre non seulement au plan privé, mais de l’exprimer aussi dans la sphère publique. À ce niveau-là, la charte pourrait porter atteinte à des droits acquis », estime Mgr Noël Simard.

(...) « Il faut avoir beaucoup plus d’ouverture qu’une laïcité... je dirais presque intransigeante. »

Sans surprise, l’évêque porte sur la foi un regard positif qui tient compte autant de la vie privée que de la vie sociale des individus.

« On est en train de morceler l’être humain et sa vie sociale. Si je suis chrétien, je vis ma vie chrétienne partout. »

Selon lui, le fait qu’un enseignant porte une croix autour de son cou ne pose aucun problème, tant qu’il ne profite pas de son poste pour faire du prosélytisme. À une présomption de prosélytisme, il propose plutôt une présomption de bonté.

« La religion permet aux personnes de prendre un chemin intérieur vers l’accomplissement de soi, et d’aller vers la source Tout Autre, que moi je nomme le Dieu de Jésus-Christ. Étymologiquement, la religion permet de se « relier » à une source Autre, qui est bienveillante. Elle signifie aussi « relire ». Relire la réalité, les événements, les relations entre nous. On peut alors voir l’expression de la beauté de Dieu », fait-il valoir.

Ne pas vider les symboles de leur sens

Mgr Simard se dit agacé par une conception du patrimoine limitée au passé. Mais pour qu’un patrimoine demeure vivant, « on doit lui donner la « possibilité de se manifester et de s’exprimer ».

 « Ma foi est plus qu’uniquement un signe religieux! La foi est la manifestation en actes et en paroles d’une conviction profonde. C’est un paradoxe de vouloir maintenir un crucifix [dans un lieu public] et de vouloir passer des lois qui vont à l’encontre de ce qu’il représente!(...)

Pensée unique

L’évêque de Valleyfield se demande par ailleurs s’il est bien réaliste de la part du gouvernement québécois de revendiquer sa position au nom de la « neutralité » étatique en matière de religion.

« La neutralité n’existe pas, soutient Mgr Simard. Actuellement, le gouvernement n’est pas neutre avec la promotion de cette laïcité radicale. On prône une seule voie! Il est en train de vouloir imposer, sous prétexte de laïcité et de neutralité, une façon de faire qui n’est pas impartiale. »

 

 

Campagne de financement Avent et Noël 2017. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

éclaireurs des consciences

Merci de garantir qu’au Québec il y ait au moins un organisme qui puisse dénoncer les dérives de notre époque.

1926 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 11 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire