M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une mère en deuil partage des photos de son fils, décédé à 17 semaines après une fausse couche, pour montrer son humanité

1.jpg

Par Christina Martin de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Natasha était complètement choquée de découvrir qu'elle était enceinte. La mère de quatre enfants du Massachusetts allaitait encore son plus jeune fils quand elle réalisa qu'un autre enfant était en chemin.

Bien que la grossesse fut une surprise, Natasha et son époux Mark étaient excités à l'idée d'avoir deux enfants si rapprochés. Leur plus jeune fils Benjamin, et le nouveau-né à venir, n'auront que 21 mois d'écart. Le couple était reconnaissant pour cet autre membre de leur belle famille.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Cette année, pour l'anniversaire de Natasha, Mark arrangea pour elle une échographie en 3D. La grossesse se passait bien et ils étaient impatients de voir leur bébé à l'écran de l'échographie. Ce qui aurait dû être un rendez-vous festif prit une tournure dramatique quand le praticien ne pût trouver le rythme cardiaque du bébé. Le couple fût dévasté lorsqu'il se rendit à l'hôpital et reçut les mêmes sombres résultats.

2.jpg

Ils furent suivis par une sage-femme, qui suggéra que Natasha fixe un rendez-vous pour une D&E (dilatation et évacuation). Natasha refusa la procédure, sachant que c’est une méthode utilisée pour extirper les bébés dehors lors d'un avortement.

3.jpg

Lors de mon entretien, elle me dit : "je lui ai dit que je n'en voulais pas, que je voulais mettre au monde mon bébé et le tenir dans mes bras. Elle a essayé de me parler de lui en disant qu'il était, au fond, trop tôt, que je ne voudrai pas le voir et qu'il ne ressemblerait pas à un bébé. Je savais que je voulais le voir, que j'en avais besoin. Je devais le tenir dans mes bras et me faire des souvenirs de lui, de la seule façon qui m'était permise de le faire."

Dans la matinée du 27 mars, Mark déposa Natasha à l'hôpital. Dans la soirée le bébé naquit. Ils le nommèrent Isaïe, ce qui signifie "le Seigneur est mon salut". Natasha est si reconnaissante pour les heures durant lesquelles son mari et elle purent tenir Isaïe dans leurs bras et pleurer sur lui.

La perte douloureuse d'un enfant est une perte comme nulle autre. Pour Natasha et Mark, la perte d'Isaïe à 17 semaines n'était pas la première dont la famille avait souffert. En 2009, ils perdirent deux filles jumelles à 18 semaines de gestation également. La famille compte sur chacun et sur leur foi en Jésus pour les aider à surmonter ces temps difficiles.

Ne pas être vulnérable à propos d'une telle perte personnelle n'est pas chose facile. Pourtant Natasha a voulu partager non seulement son histoire mais également des photos d'Isaïe. Quand je lui ai demandé pourquoi elle voulait partager quelque chose d'aussi personnel, elle m'a répondu : "je veux partager les photos d'Isaïe parce que les gens ont besoin de voir l'humanité d'un fœtus. Il était parfait et aimé." 

4.jpg

Natasha était disposée à partager une partie intime de sa vie dans l'espoir que ne serait-ce qu'une seule personne saurait reconnaître la dignité d'un fœtus. Comme elle me l'a dit, "quand j'ai accouché de mes jumeaux de 18 semaines, je suis devenue passionnée et empathique envers les bébés à naître. Je ne sais pas comment on pourrait les regarder et dire qu'ils ne constituaient pas un bébé ou qu'ils n'avaient pas de valeur."

Isaïe est décédé un 27 mars. Natasha m'a dit que sa famille savait, qu'ils l'ont accepté et qu'ils sont en paix, car ils savent qu'Isaïe est avec leur Sauveur, et qu'ils seront avec lui un jour. Leur chagrin venait par vagues, mais le plus triste pour eux est qu'Isaïe ne soit pas avec eux et qu'il soit passé à côté de sa vie.

6.jpg

7.jpg

Ma prière est que Natasha et sa famille soient consolées dans ce temps. Je souhaite également, et prie avec Natasha, pour que l'histoire de la vie d'Isaïe touche d'autres personnes. La vie est un cadeau qui est précieux et beau à chaque étape.

Publicité



Laissez un commentaire