M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Lise Ravary et Denise Bombardier dénoncent le discours simpliste (de l'émission « TLMP ») sur l'affaire Joël Legendre

(Ces orphelins d'Haïti le sont par accident. Nos orphelins fabriqués par mères porteuses le sont expressément de par la volonté de ceux qui les font fabriquer...)

(Photo : carlosoliveirareis sur flickr.com, licence creative commons)

(Nous vous conseillons la lecture de l'article de Denise Bombardier paru aujourd'hui.)

D'excellentes réflexions des journalistes viennent dévoiler la bêtise d'une émission comme « Tout le Monde en Parle », lorsqu'elle traite de sujets le moindrement importants. À lire. D'abord deux articles de Lise Ravary, dont nous ne partageons pas tous les arguments, mais qui disent tout haut certaines vérités que peu de gens ont le courage de rappeler. Il faut lire en entier son article qui s'intitule « Et les droits des enfants » du 27 avril 2014 dont voici un court extrait :

Droits aux origines, importance de la mère dans le développement de l’enfant, marchandisation du corps de la femme, éthique de l’achat d’ovules par catalogue, financement par l’État des «projets parentaux» pour les couples de même sexe, autant de débats fondamentaux emportés par de grands éclats de rire sur le plateau de Tout le monde en parle, hier soir.

Ce qu’on était content pour le nouveau papa. Vive Joël! Vive le progrès! Vive les matantes spéciales! On n’allait quand même pas casser le party en évoquant les droits des enfants… 

Et cet autre article de Lise Ravary sur le site du Journal de Montréal du 27 avril 2014 :

Or, je ne peux que constater que nous sommes entrés dans l’ère de la manipulation et de la commercialisation de la vie humaine à grande échelle sans que cela ne semble nous troubler outre mesure.

Même la prostitution reproductive qu’est la gestation pour autrui, les mères porteuses, n’émeut plus les jeunes féministes. (...)

Se lancer à corps perdu dans la réingénierie humaine, parce que la science le permet ET parce que des commerçants y trouvent leur profit auprès d’une clientèle qui s’estime victime d’une injustice de la nature, et ce, sans aucune réflexion, sans débat, sans consultation, est de la pure folie. La marque d’une société déboussolée, qui accepte de brader ses valeurs les plus fondamentales pour rester dans le droit fil d’un progressisme à la mode, propulsé par un individualisme triomphant.

20 minutes à Tout le monde en parle

Il y a de ces sujets dont on ne peut discuter franchement au Québec. Difficile de mettre en cause les droits circonstanciels de minorités historiquement victimes de discrimination sans être traité d’intolérance. Dans le cas qui nous intéresse ici, d’homophobie.

Le terrain des droits des gais est miné. La dernière fois que j’ai écrit un texte qui a déplu à certains militants homosexuels, ma famille et moi avons été la cible de menaces de mort. (...)

Quand le Québec a brièvement discuté de permettre le mariage gai au début des années 2000– une décision imposée par la cour d’appel de l’Ontario – personne n’a osé soulever la question délicate de la parentalité. Quand on a parlé de reproduction assistée au Québec, personne n’a osé soulever la question des couples homosexuels masculins.

Face à la perspective d’un débat houleux autour du droit à la parentalité pour tous, deux ex-ministres et pas les moindres, Jean-François Lisée et Réjean Hébert ont changé les règles du jeu en catimini, sans même se préoccuper des vides juridiques laissés dans le sillon de cette décision prise sur un coin de table. Ils ont placé la population devant un fait accompli: au Québec, tous les projets de parentalité assistée seront désormais pris en charge par l’État. Ce qui fait bondir bien des gens, avec raison.

Comme le disait une porte-parole de la Régie de l’Assurance-maladie : tout ce qu’il faut, c’est être une femme et avoir une carte d’assurance-maladie.  (...)

Au lieu d’un débat à l’Assemblée nationale entre élus du peuple et de commissions parlementaires où auraient été entendus des philosophes, des éthiciens, des sociologues, des historiens, des psychiatres, nous aurons droit à une entrevue avec un papa vedette à Tout le monde en parle, le temple québécois de la bien-pensance et du consensus mou. (...)

Des questions aussi complexes que la filiation, le droit de tout être humain à ses origines, la marchandisation du corps des mères porteuses et le commerce des éléments fondateurs de la vie, tout cela sera réglé en 20 minutes, le temps d’une entrevue complaisante – j’entends d’ici Dany Turcotte glousser de bonheur – dont l’exclusivité a été négociée au préalable pour mousser les cotes d’écoute, et pousser au maximum les tarifs publicitaires de l’émission. (...)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire