M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Avent et Noël 2017

1941 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 10 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Votre générosité nous permet de dire les vérités que d’autres ne peuvent simplement pas dire tout haut !

Merci de votre appui,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Les médecins offrant des soins palliatifs à domicile «n'ont pas eu les augmentations qu'ils auraient dû avoir».

Les soins palliatifs sont supposément l'une des priorités de la ministre Véronique Hivon, mais il y a des priorités qui sont plus prioritaires, comme d'imposer l'euthanasie pour ainsi économiser davantage sur les soins palliatifs... Sur le site du journal La Presse du 6 janvier 2014 :

(Photo : Desirade sur flickr.com, licence creative commons)

«Les soins palliatifs à domicile, c'est le parent pauvre en médecine actuellement. La rémunération n'est pas au rendez-vous. On espérait régler cette question avec le gouvernement au printemps dernier. On attend toujours», affirme le Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. (...)

Est-ce que la situation s'améliorera? Le ministre de la Santé Réjean Hébert n'a pas voulu apporter de réponse...

Un autre article du journal la Presse du 6 janvier 2014 rappelle que :

(...)Déjà en 2003, le Conseil de la santé et du bien-être du Québec s'inquiétait du manque de soins palliatifs à domicile dans la province. «Faute de disponibilité de services organisés [...], les personnes mourantes n'ont d'autre choix que celui d'être hospitalisées», notait le Conseil. «La situation est la même aujourd'hui», déplore la Dre Dechêne. (...)

Il coûte 900$ par jour pour être hospitalisé, 200$ par jour pour être soigné à domicile, et 10$ pour une piqure létale parce que l'on a réclamé l'euthanasie, parce que l'on n'a pas pu accéder à des soins palliatifs qui auraient permis un contrôle « optimum » de la douleur...

À voir dans l'article de La Presse du 6 janvier, le court reportage sur une personne de Montréal ayant choisi de mourir à domicile, entourée de sa famille et avec les soins d'une unité de soins palliatifs.

Campagne de financement Avent et Noël 2017. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

éclaireurs des consciences

Merci de garantir qu’au Québec il y ait au moins un organisme qui puisse dénoncer les dérives de notre époque.

1941 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 10 jours avant la fin de notre campagne de financement. Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire