M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Le projet de loi 52 tue l'esprit des soins palliatifs

Projet de loi 52 non conforme

 
La députée Maryse Gaudreault affirme que le projet de loi 52 est conforme à l’ensemble des recommandations du rapport de la Commission sur la question de mourir dans la dignité, ce qui est inexact. Le rapport recommande que tous aient accès aux soins palliatifs et que tous les soignants soient formés en soins palliatifs. Or, le projet de loi 52 ne fait rien pour donner suite à ces recommandations, bien au contraire : il abolit les soins palliatifs pour les renommer « soins de fin de vie indissociables de l’euthanasie ». Il enlève ainsi aux soins palliatifs toute leur indépendance, budgétaire et autre, et contamine leur essence en faisant de l’euthanasie leur équivalent, dans une seule et même catégorie. Or, ces deux notions sont opposées et concurrentielles. Si on ouvre la porte à l’option instantanée de l’euthanasie, soignants et patients perdront toute motivation et courage d’offrir et de demander les soins palliatifs. Ainsi, l’option qui prévaudra pour tous et chacun, ce sera l’euthanasie, désirée ou pas, dès qu’on sera atteint d’une maladie grave ou incurable, qu’on sera déclaré « inapte » (consentement substitué par un tiers) et considéré « non autonome », donc « indigne » et « un fardeau ». 
 
Isabelle O’Connor
Gatineau
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire