M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Fond des Nations-Unies pour la population s'inquiète toujours...

Hier, dans un article résumant le livre du journaliste écologiste Fred Pearce, j'ai repris quelques-uns des nombreux points qu'il développe pour montrer la fausseté de la thèse d'une surpopulation, d'une bombe démographique mettant en jeu l'avenir de la planète.

Dans ce livre, paru en 2010 en anglais, le journaliste explique la diminution du taux de fécondité mondiale, passant de plus de 5 enfants par couple à 2,6 en 2008.  Il cite des démographes affirmants que le taux de fécondité de remplacement est de 2,3 enfants.

Dans l'article de La Presse du 26 octobre 2011, le Fond  des Nations-Unies revient sur ses craintes de surpopulation... alors qu'elles ne sont pas fondées. On peut noter que depuis 2008, le taux de fécondité a encore perdu un dixième de point, en seulement 3 ans, s'établissant à 2,5 enfants. Et la tendance est vers une diminution de ce taux de fécondité... 

Je reprends la conclusion beaucoup plus réaliste de Fred Pearce : «Au rythme actuel du déclin démographique, le taux mondial de fécondité devrait être en dessous du seuil de renouvellement des générations peu après 2020.» (p.222)

Ce n'est pas de surpopulation dont devrait s'inquiéter le FNUP, mais d'un réel «crash» démographique à venir. Mais ce n'est pas avec ce genre de crainte que le FNUP pourra continuer de faire la promotion de la mentalité contraceptive, de l'avortement, et de la stérilisation volontaire ou forcée...

Si l'article de la Presse soulève de réels problèmes, il établit faussement un lien entre une croissance démographique non contrôlée (alors qu'il s'agira bientôt d'une décroissance) et des ressources naturelles limitées(alors que l'inventivité humaine en permet une gestion toujours plus efficace et répondant aux besoins de chaque époque), et ne se préoccupe aucunement du véritable enjeu des décennies à venir: la surconsommation des pays riches. Je vous invite à lire l'article sur le livre de Fred Pearce, «L'apocalypse démographique n'aura pas lieu.»

Voir le graphique du taux de fécondité à travers le monde de 1960 à 2009

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire