M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Le 21 septembre 2012 sera une journée sur le thème de la banalisation de la violence sexuelle faite aux femmes

Sur le site du journal Le Quotidien du 17 septembre 2012:

 

 

(Chicoutimi) Malgré une diminution du taux de signalement des infractions sexuelles au Québec en 2011, les Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean estiment qu'il ne faut pas crier victoire trop vite. Une certaine forme de banalisation, concept qui sera d'ailleurs le thème de la Journée d'action contre la violence sexuelle faite aux femmes le 21 septembre prochain, est en partie responsable de cette amélioration illusoire.

«Notre expérience, nous démontre qu'encore trop de femmes, et particulièrement les adolescentes, ne signalent pas le crime dont elles sont victimes à la police parce que d'une part, elles ont intégré le message de banalisation véhiculé dans la société et que, d'autre part, elles craignent que la police en fasse de même», explique Carole Tremblay, intervenante du CALACS à la Maison ISA-Saguenay, par voie de communiqué.

Une enquête sociale générale sur la victimisation au Canada relate que 58% des victimes ont admis ne pas avoir signalé une agression sexuelle à la police parce qu'elles considéraient que l'incident n'était pas assez important. «Comment prendre au sérieux la violence sexuelle exercée à ton endroit, lorsque la société projette partout, du journal local à la télévision, que les femmes sont des «objets» de consommation jetables. L'industrie de la séduction est en plein essor, et la banalisation de la violence sexuelle rend les frontières de l'acceptable de plus en plus ambiguës», ajoute Vicky Grondin, intervenante au CALACS Entre Elles.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire