M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

516 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 11 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La Ministre Malavoy s'attaque aux problèmes des enfants qui arrivent en maternelle avec des «retards scolaires»

Sur le site du Journal de Québec du 22 janvier 2013 :

(Marie Malavoy et sa chef, Pauline Marois, adeptes d'un système de garderie pour tous les enfants Québécois)

 

Malgré les reportages faisant état de problèmes dans le programme de maternelle à quatre ans, la ministre de l’Éducation n’a pas l’intention de retarder son implantation progressive.
 
«Absolument pas», a répondu de façon catégorique Marie Malavoy, alors qu’elle était interrogée sur la possibilité de différer l’entrée en vigueur du programme. «C’est un dossier qui chemine très bien, il y a des questions tout à fait légitimes que les gens se posent, mais on y répond», a-t-elle ajouté.
 
La ministre a tenu à rappeler que le programme était destiné aux enfants en milieu défavorisé. «Il ne s’agit pas d’implanter des maternelles à quatre ans pour tous les enfants du Québec», a-t-elle précisé.
 
«Le choix qu’on a fait au Québec, c’est d’avoir des services de garde jusqu’à l’âge de la maternelle et ça fonctionne très bien pour à peu près le trois quarts des enfants», a dit la ministre. « Mais il y a une portion d’enfants qui n’ont accès à rien, et qui arrivent en maternelle avec des carences, qui ont des retards scolaires. Ils arrivent en maternelle puis on sait déjà qu’il y aura peut-être des échecs», a déploré la députée de Taillon.
 

Il va de soi que jamais la Ministre Malavoy n'a pensé à la solution de venir directement et précisément à l'aide des parents qui en ont besoin. Il vaut mieux  placer les enfants en garderie et au plus tôt, à l'école. Surtout, le moins de contact possible avec les parents de millieux défavorisés...

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

516 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 11 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire