M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

La journaliste Lysianne Gagnon sur le "mariage" gai : peut-on parler de malhonnêteté intellectuelle?

Dans un article paru dans le journal La Presse du 22 novembre 2012, l'éditorialiste Lysiane Gagnon tente de décrire le débat sur le mariage gai en France :
(Le cardinal Philippe Barbarin, titulaire de deux maîtrise, dont l'une en philosophie de l'Université Paris IV connue sous le nom de : La Sorbonne)
 
Dans la patrie de la raison et du cartésianisme, les arguments sont d'une irrationalité à faire pleurer.
L'archevêque de Lyon, un prélat par ailleurs très progressiste, soulève le spectre de l'inceste (?), et le sénateur Dassault s'exclame ingénument que « dans dix ans, il ne restera plus personne », autrement dit la race humaine s'éteindra... comme si, une fois le mariage gai légalisé, 99 % des gens allaient se découvrir homosexuels et cesser de faire des enfants!
L’irrationalité, c’est de prendre pour des arguments des illustrations de situations extrêmes possibles et taire l’argumentation sur la définition et l’essence du mariage de ces interlocuteurs. L’irrationalité, ou il faut bien se le demander, la malhonnêteté, c’est de rapporter d’une manière si réductrice et simpliste, l’ampleur d’un débat sur lequel s’affronte non seulement des autorités religieuses, mais également des médecins, psychologues, psychiatres, pédiatres, sociologues, historiens, maires et personnalités politiques.
Ce n’est certainement pas le plus grand article de Lysianne Gagnon. Et pour répondre à ce qu’elle présente comme une caricature, l’argument du sénateur Dassault, rappelons que notre ancien premier ministre Claude Ryan évoquait l’idée d’une île déserte où ne seraient placées que des personnes homosexuelles, en demandant combien d’habitants y vivraient 50 ans plus tard… C’est probablement l’idée, tout à fait logique, que défendait le sénateur. Et pour ce qui est de la possibilité de l’inceste qui pourrait suivre la législation d’un « mariage » gai et d’une homoparentalité, il serait bon que la chroniqueuse se renseigne sur les mœurs de certains écrivains français, tout comme ceux de certains Européens pratiquant la zoophilie, LÉGALEMENT… (Pour connaître plus précisément la pensée du cardinal Barbarin, on peut lire le très intéressant article du magazine L'Express du 10 octobre 2012 où le cardinal explique cette expression d'inceste qu'il a utilisée dans le débat.) 
L’article de Mme Gagnon est une insulte à l’intelligence du lecteur qui lui, est effectivement pourvu de cette logique et de cet esprit cartésien partagés par les Français qui débattent actuellement avec des arguments d’une profondeur incompréhensible pour certains journalistes. D’où certains articles.
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire