M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

La folie de la 2e conférence mondiale sur les religions du monde à Montréal

Le 7 septembre 2011 s’ouvrira à Montréal la 2e conférence mondiale sur les religions du monde. Le Dalaï-Lama sera accompagné par la Lauréate du prix Nobel de la Paix Shirin Ebadi, de l'auteur du livre  Nouvel-Âge Deepak Chopra, des professeurs Tariq Ramadan, Robert Thurman, Steven T. Katz et Gregory Baum et du Swami Dayananda Saraswati qui présenteront chacun leur point de vue sur « la Paix par la Religion »

Le coordonnateur de l’événement,  Arvind Sharma, Professeur de religions comparées à la Faculté des études religieuses de l’université McGill établit ainsi le but de cette conférence : « rassembler les diverses religions du monde dans un esprit œcuménique pour réfléchir sur les nombreux problèmes confrontant le monde aujourd'hui, dans l'espoir que cette initiative contribuera à faire de nous de meilleurs êtres humains. »
 
On ne peut qu’applaudir un tel objectif. Que les religions se rassemblent pour promouvoir la paix, c’est un effort louable dans notre monde souvent frappé par les guerres et les divisions ethniques et religieuses (religions athée et laïciste inclues).
 
 Mais  voyons plus en détail le contenu du congrès. Après une présentation faite par le Dalaï-lama, suivront les exposés des différents conférenciers. Un panel sera ouvert pour discuter de l’importance de l’éducation interreligieuse mondiale.
 
Jusqu’ici, nous n’avons pas plus d’informations sur ce panel. Cette éducation devient de plus en plus nécessaire dans nos sociétés contemporaines. Mais bien des questions demeurent. Pourra-t-on à l’échelle mondiale offrir un contenu sérieux et rigoureux sur les différentes religions? Comment ne pas être vigilants quand nous constatons que certaines tentatives, comme celle que nous connaissons au Québec avec le cours « d’éthique et de culture religieuse », sont de véritables caricatures d’une connaissance religieuse historique et culturelle intelligente.
 
Mais, il y a plus encore. Cette conférence propose une discussion sur une «Déclaration universelle des droits de la personne par les religions du monde ».   Et cette déclaration est déjà bien formulée. Ce texte ne peut être pris à la légère. 
 
Par exemple, l’article 7 :
 
« Tous sont égaux devant la loi et ont droit à une protection égale devant la loi sans aucune discrimination quant à la race, la religion, la caste, la classe, le sexe et l'orientation sexuelle. Toute personne a le droit d'être traitée de la sorte et le devoir de traiter ainsi les autres. »
 
Que considère-t-on comme discriminatoire envers une orientation sexuelle? Le refus de l’adoption d’un enfant par un duo transgenre? Le refus de certaines religions de marier des partenaires homosexuels?
 
Pire encore? L’article 30 (soulignements et caractères gras sont de nous) :
 
 « (1) Toute personne a le droit d’exiger  la formation d’un comité de supervision  à l’intérieur d’une communauté, qu’il soit d’ordre religieux ou autre, afin de surveiller l’application des articles de cette Déclaration; il a le droit également de siéger au comité et d’y présenter un cas.
 
(2) Toute personne a le devoir  de s’assurer  qu’un tel comité surveille  de façon satisfaisante  la mise en application de ces articles. »
 
Non, ce n’est pas un canular. Il est difficile  de trouver un texte actuel traduisant une telle volonté de contrôle, un tel totalitarisme. Il s’agit bel et bien d’une police et d’un appel à la délation rappelant les méthodes du KGB, épiant la foi des populations pour qu’elle soit bien conforme à l’idéologie du parti. 
 
Le texte de la déclaration est présenté depuis une dizaine d’années devant différents groupes de réflexion internationaux. « Il a également été présenté à des fins de discussion à la Conférence de l'UNESCO sur les traditions mystiques et le dialogue interreligieux qui s'est déroulée à Barcelone, du 23 au 26 mai 2002 ainsi qu'à la table ronde internationale ayant pour thème : «The Challenge or Globalisation:Towards a Shared Universal Spiritual and Moral Ethic», à Genting Permai Resort, Genting Highlands, en Malaisie, du 25 au 27 novembre 2002. » 
 
La folie de la 2e conférence mondiale sur les religions du monde à Montréal (2e partie)
 
Depuis tout ce temps, l’on travaille sur cette nouvelle charte des droits de l’homme, cherchant à établir une éthique mondiale pour ne pas dire une foi mondiale, une foi régissant les différentes religions du monde pour qu’elles soient parfaitement politiquement correctes.
 
Michel Schooyans, professeur de philosophie politique et des politiques des populations nous donne un exemple de cette volonté avec la "Tony Blair Faith Fondation" :
 
« Le think-thank fondé par l’ex premier ministre britannique sous le nom de Tony Blair Faith Foundation aura, parmi ses attributions, d’inciter les grandes religions à faire converger leurs efforts pour le bien de la société mondiale. On trouve déjà cette idée dans un discours prononcé en 2000 par Tony Blair à la Fondation Éthique Planétaire, organisation présidée par Hans Kung. Pour réaliser ce projet, la Fondation devra inviter les grandes religions du monde à s’adapter à leurs nouvelles tâches. On voit mal comment ce projet pourrait se réaliser sans qu’il soit fait appel à l’instauration progressive d’un droit international inspiré de Kelsen (1881-1975) et appelé à valider tous les droits propres aux nations souveraines. Ce droit devrait pouvoir compter sur la bienveillance des religions du monde. Les « fois » devraient progressivement être prises en relais par une « foi » nouvelle, qui serait un des principes unificateurs de la société mondiale. (…)
 
« L’union des différentes « fois » devra permettre de faire avancer les « Millenium Development Goals ». (SCHOOYANS, Michel, Sur l’affaire de Recife et quelques autres…, éd. François-Xavier de Guibert, Paris, 2010, p.93 à 95.)
Parmi ces objectifs du Millénaire figurent sous le no 3 « Promote gender equality and empower women »; sous le no 5 « Improve maternal health ». » 
 
L’égalité des nouvelles définitions de l’identité sexuelle (transgenre, homosexualité, etc.), améliorer les soins pour la santé maternelle, ce qui sous-entend en langage onusien le contrôle des populations par la contraception et l’avortement, se feraient avec la bénédiction de cette union des « fois », de cette nouvelle foi universelle régissant toute les religions du monde.
 
Pure folie que cette conférence? Tout-à-fait. Mais cette folie se tient à Montréal et vous coûtera la modique somme de 100$ si vous êtes étudiant, jusqu’à 300$ si vous désirez une bonne place. Pour plus d’informations vous pouvez trouver une publicité et le lien internet de la 2e conférence mondiale sur le site internet du diocèse de Montréal. 
 
Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire