M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1161 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La Coalition des médecins pour la justice sociale dénonce les prochaines dérives de l'euthanasie

Sur le site du journal Métro du 13 septembre 2013 :

 

 

 

Si le Québec va de l’avant avec son projet de loi 52, qui baliserait l’aide médicale à mourir, il y aura des importants dérapages, et le nombre de cas explosera, du moins selon la Coalition des médecins pour la justice sociale.
 
En point de presse jeudi, le Dr Paul Saba, président de la Coalition, a fait état de la «pente glissante» dans laquelle se lancerait le Québec s’il va de l’avant avec son projet de loi. «Dès qu’on ouvre la porte, c’est difficile de la fermer, a-t-il lancé. Il y aura des dérives. Les médecins font des erreurs médicales. La médecine, c’est un art. L’euthanasie, c’est l’abandon du patient».
 
La Coalition a fait témoigner le chimiste belge Dr Tom Mortier, qui mène dans son pays une croisade contre l’euthanasie. «En Belgique, nous avons 10 ans d’avance sur le Québec en la matière, a-t-il suggéré. À l’origine, la loi qui encadre l’euthanasie avait des balises semblables [à celles du projet de loi 52]. Voir ce qui se passe en Belgique maintenant, c’est voir le futur du Québec dans 10 ans si vous procédez avec cette loi».
 
Dr Mortier a décrit plusieurs cas belges où l’euthanasie aurait été prodiguée à des gens qui ne figureraient pas dans la catégorie de patients touchés par le projet de loi 52 tel que proposé. La mère du chercheur aurait d’ailleurs été euthanasiée pour une dépression. Deux jumeaux auraient aussi eu droit au suicide assisté après avoir appris qu’ils deviendraient aveugles.

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1161 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire