M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

L’Alabama est le troisième État à mettre fin au financement public de Planned Parenthood après le scandale de trafic de parties du corps

14250388808_56f00e25ca_b_810_500_55_s_c1.jpg

Par Ben Johnson de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

MONTGOMERY, AL, 6 août 2015 – L’État de l’Alabama a annoncé la fin de son contrat Medicaid avec Planned Parenthood après la publication de vidéos présentant des responsables nationaux de l’organisation qui discutent de manière décontractée de la collecte et de la vente de parties du corps de bébés avortés. 

Le gouverneur Robert Bentley a annoncé dans une lettre adressée à Staci Fox, la PDG de Planned Parenthood Southeast, que l’État « exercerait sa capacité de mettre fin à l’entente en vigueur » avec l’agence « avec quinze jours de préavis par écrit ».

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

 « Les pratiques déplorables de Planned Parenthood ont été révélées aux Américains; donc j’ai décidé de cesser toute association avec l’organisation en Alabama », a partagé Bentley, un républicain, dans une déclaration. « En tant que médecin et gouverneur de l’Alabama, la question de la vie humaine, de la conception à la naissance et même au-delà, est extrêmement importante pour moi. Je respecte la vie humaine et je ne veux pas que l’Alabama soit associé avec une organisation qui ne la respecte pas. »

Les remboursements de Medicaid constituent 75 % des 500 millions de dollars en argent public de Planned Parenthood, selon l’organisation. Cette dernière a 60 jours pour faire appel.

Cette action suit de près celle du gouverneur de la Louisiane, Bobby Jindal, qui a annoncé la restriction des subventions publiques à l’organisation lundi dernier. Le Conseil exécutif du New-Hampshire a voté pour priver Planned Parenthood du nord de la Nouvelle-Angleterre de 650 000 $ de l’argent des contribuables. Les deux ont cité les vidéos comme ayant eu un rôle dans leur décision.

L’action suit aussi l’approbation d’un projet de loi, par le Comité des finances du Sénat d’Alabama et le Comité de gestion de la taxe, qui rend illégale la vente des parties fœtales des bébés avortés, entraînant une peine d’emprisonnement de deux à vingt ans selon la loi de l’État de l’Alabama. Le vote 12-1 envoie le projet de loi au Sénat de l’État.

Planned Parenthood a répondu en insistant sur leur « engagement envers la compassion et la sensibilité… Nous doublons cet engagement à tous égards. »

 « Nos soins sont excellents », déclare Dawn Laguens, la vice-présidente directrice de Planned Parenthood. Elle a affirmé qu’après la publication des vidéos, le public considère l’organisation comme étant « plus favorable que n’importe quel candidat politique, plus favorable que le président… En tête de liste – Planned Parenthood. »

En tout, huit États ont cessé d’allouer des fonds à tous les établissements effectuant des avortements : Arizona, Arkansas, Colorado, Indiana, Louisiane, Ohio, Texas et Wisconsin.

Les fonds de l’État d’Alabama paient pour les avortements dans les cas de viol, d’inceste, ou afin de sauver la vie de la mère. Planned Parenthood opère deux établissements, l’un à Mobile et l’autre à Birmingham.

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire