M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Explosion des MTS au Québec

Sur le site du Journal de Montréal du 20 novembre 2012:

(Dr Marc Steben)

 

Les infections transmissibles sexuellement continuent de se propager en flèche au sein de la population québécoise, alors que trois fois plus de gens sont infectés qu’il y a 15 ans.

De 2001 à 2011, on est passé de10 168 cas de Chlamydia à 19165, de 831 cas de Gonorrhée à 1883, de 16 cas de Syphillis à 636! Seul l'hépatite C diminue de 2914 cas à 1468 en 2010.

Quelle est la solution préconisée par le Dr Marc Steben, médecin-conseil à l'Institut national de santé publique du Québec? Vous avez deviné, encore les cours d'éducation sexuelle pour apprendre à mettre un condom sur une banane, comme s'il y avait un jeune au Québec qui avait pu passer à travers le bombardement de propagande sur le sexe "sans problème" sans en entendre parler au moins 10 fois... Il ne reste plus au docteur Steben qu'à s'inspirer des techniques de lavages de cerveau présentées au cinéma...

Ce discours déconnecté de la réalité, bien sûr, le Parti Québécois ne pouvait passer à côté.Un nouveau programme d'«éducation sexuelle» est en voie d'élaboration. Les jeunes pourront s'y faire répéter une fois de plus, les mêmes âneries qui ne les rejoindront pas. Ce dont un jeune veut entendre parler, c'est d'amour pour la vie, de fidélité, d'une possibilité de ne pas refaire les erreurs de ses parents divorcés. Le problème est que ceux qui réfléchissent sur cette question, des baby-boomers nostalgiques de l'époque des communes, n'ont toujours pas pris conscience de l'inutilité des contraceptifs pour combattre les MTS et la venue au monde d'un enfant. Plus de 30% des avortements au Québec sont faits sur des personnes utilisant une forme de contraception. C'est plus de 50 % en France... Le condom ne protège pas contre le virus du papillome humain et le vaccin n'enraie qu'une minorité des différentes souches de ce virus. Tiens, comment se fait-il que le journal de Montréal n'en parle pas?

Nous vous invitons à relire l'interview du spécialiste de l'Université d'Harvard sur ces questions, Edward Green, en cliquant ici.

Fort de l'expérience d'un continent, Green réaffirme l'encouragement de prises de risques qu'induit l'utilisation de la contraception, et l'échec de ces méthodes pour combattre le sida. Seul l'Ouganda, qui a mis de l'avant un programme préconisant l'abstinence et la fidélité, avant le discours sur la contraception, connaît des progrès notoire dans le combat contre le sida.

Il est temps que l'idéologie fasse place à la science...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire