M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Deux publicités à la radio dénoncent les dangers de permettre l'euthanasie au Québec

(Il vaut mieux que les enfants ne voient pas, n'entendent pas les discours sur leur possible euthanasie au Québec...)

(Photo :  daveynin sur flickr.com, licence creative commons)

Sur le site du journal de Montréal du 14 mai 2014, vous pouvez écouter les publicités-chocs. :

L’une d’elles dénonce des dérapages en Belgique, où l’aide médicale à mourir est légale.

«Présentement, les dépressifs et les enfants sont candidats pour l’euthanasie», dit la publicité.

Dans la deuxième, on déplore que la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) requière que la loi «s’applique à certains de nos enfants».

Questionné à ce sujet, le Dr Saba souligne qu’un rapport de la CDPDJ déposé l’an dernier ouvre effectivement la porte à cette possibilité.

Il cite le passage où «La Commission invite donc le législateur à ouvrir la possibilité de recourir à l’aide médicale à mourir aux personnes mineures, moyennant le développement de mécanismes de consentement appropriés.»

La majorité des euthanasies en Belgique se font sans le consentement du patient. C'est le pays modèle de la Ministre Hivon, qui l'a visité pour profiter de l'expertise des défenseurs de l'euthanasie belge. Le président de la commission de contrôle de l'euthanasie en Belgique est lui-même sous enquête pour avoir euthanasié des patients sans même avoir avisé leurs familles... La Ministre Hivon n'a vu aucune pente glissante en Belgique...

Philippe Couillard veut ramener le projet de loi 52 de la ministre Hivon, qui ne précise même pas ce qu'est la « fin de vie »... période à laquelle tout un chacun peut demander à être euthanasié. Trouvez-vous que vous êtes en « fin de vie »?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire