M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Des avortements illégaux effectués par trois cliniques de Planned Parenthood sont dévoilés grâce à des inspections surprise

planned_parenthood_1_810_500_55_s_c1.jpg

Par John Jalsevac de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

6 août 2015 (LifeSiteNews) -  Quatre cliniques de Planned Parenthood de Floride ont été accusées de violer les règlements de l’État suite à des inspections surprise commandées la semaine dernière par le gouverneur Rick Scott.

Le gouverneur avait demandé ces inspections après le dévoilement d’une série de cinq vidéos très troublantes concernant la récupération et la vente par le géant de l’avortement d’organes provenant de bébés avortés.

« Ces vidéos sont vraiment troublantes, affirmait le gouverneur mercredi dernier, et on se devait de réagir publiquement en instituant une enquête pour s’assurer que ces cliniques fonctionnent dans la légalité. La vente d’organes humains est illégale. »

Trois de ces cliniques ont été trouvées coupables d’effectuer illégalement des avortements de 2e trimestre alors que la quatrième a été accusée de « ne pas conserver de registre concernant les restes d’avortements. »

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

La Agency for Health Care Administration (ACHA) de Floride a établi que les trois cliniques en question effectuaient des avortements de second trimestre alors qu’elles n’avaient le droit d’effectuer que des avortements de premier trimestre.

« Nous allons immédiatement engager des poursuites contre ces trois établissements car ils effectuent des avortements de second trimestre sans licence, » affirmait la ACHA.

L’agence en question a également ordonné à ces trois cliniques de cesser d’effectuer tout avortement de second trimestre en ajoutant  « qu’elle pourrait leur infliger d’autres sanctions y compris des sanctions administratives. »

Planned Parenthood a écarté ces allégations.

Laura Goodhue, directrice exécutive de Florida Alliance of Planned Parenthood Affiliates, s’exprimait ainsi : « En ce qui a trait aux trois cliniques qui ont fait l’objet des sanctions de la AHCA, nous ne faisons que des avortements de premier trimestre selon le mode de calcul conforme tant aux directives  médicales qu’aux règlements de la Floride, à savoir pour la période de 13 semaines et six jours à partir du dernier cycle de menstruation. »

Et elle ajoutait : « Cette période, telle qu’établie par les règlements, est toujours le premier trimestre. La AHCA n’a jamais offert d’autres interprétations de cette période, y compris lors de leur dernière inspection effectuée il y a deux semaines. »

Dans les dernières semaines, Planned Parenthood a toujours nié sa culpabilité dans le commerce des organes humains. Cependant, plusieurs de leurs affirmations ont été contredites par la révélation-choc des récentes vidéos.

Par exemple, la semaine dernière, le Planned Parenthood du Golfe du Mexique ayant fait l’objet d’une enquête de la part de l’État du Texas a réagi en faisant paraître une image sur leur page Facebook expliquant que leurs cliniques « ne font aucun don d’organes humains et ne participent à aucune recherche sur ces organes. Il n’y a donc aucune matière à enquête. »

Quelques jours plus tard, le Center for Medical Progress dévoilait sa cinquième vidéo cachée effectuée précisément dans une clinique d’avortement sous la responsabilité de Planned Parenthood du Golfe. Cette vidéo démontre des travailleurs de la clinique répartissant les organes démembrés d’enfant de 20 semaines (bras, mains et jambes clairement visibles) et discutant des prix avec un acheteur intéressé qui était en réalité un enquêteur.

Les responsables de Planned Parenthood ont également souvent affirmé, ces dernières semaines, que les profits de leurs ventes d’organes humains aux chercheurs médicaux ne font que couvrir leurs coûts d’opération. Or, vidéos après vidéos dévoilent que ces responsables recherchent effectivement un profit dans ce genre de vente, ce qui est carrément défendu par les lois fédérales.

L’État du New Hampshire annonçait hier qu’il retranchait 650 000$ de subventions à Planned Parenthood suite à la révélation de ces vidéos. Le gouverneur de la Louisiane, Bobby Jindal, faisait de même pour le géant de l’avortement.

Selon la chaîne de nouvelles Fox News, pas moins de 11 États américains ont initié des enquêtes sur Planned Parenthood suite aux vidéos en question.

En Floride, une inspection non annoncée dans une clinique de St. Petersburg a révélé que 25 des 742 avortements, effectués entre le 1 juillet 2014 et le 30 juin 2015, avaient été faits dans l’illégalité lors du deuxième trimestre. Selon le Wall Street Journal, chaque violation de la loi peut mériter une amende allant jusqu’à 500$.

Dans une autre clinique du même État, les enquêteurs ont répertorié 19 avortements semblables effectués illégalement durant la même période et 21 dans une troisième clinique.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire